Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Comment faire un bandage soi-même ?

Poser une contention ou une bande ne s’improvise pas. Mal exécutés, ces actes peuvent être inefficaces ou s’accompagner d’effets secondaires gênants.

Loin d’être désuets, les contentions et les bandages sont pratiqués quotidiennement par les professionnels de santé.
Des actes destinés le plus souvent à soulager les douleurs ou à  immobiliser une articulation. Le bandage peut même devenir thérapeutique lors de la pose d’un pansement à l’alcool ou d’un emplâtre à l’argile verte par exemple. Votre pharmacien Giropharm vous donne les conseils suivants pour réaliser au mieux les bandages.



Entorse de cheville


Nous vous conseillons de bloquer la cheville après une entorse afin de mettre l’articulation et ses ligaments distendus au repos et pour soulager les douleurs. D’où l’intérêt de la contention. On peut utiliser au choix les bandes collées posées après un rasage du membre. Un premier faisceau tendu en étrier est posé sous le talon, et remonte de part et d’autre de la jambe sous le genou.

Deux circulaires posées sous le genou et au-dessus des malléoles permettent d’assurer la solidité. Il est également possible de poser une bande extensible en chevron qui permet un bon maintien de cheville. Dans tous les cas, il est recommandé de ne trop serrer pour éviter les garots.

Brûlures


En cas de brûlure, il est habituel de recouvrir la blessure d’une pommade, d’un film protecteur ou d’un pansement actif, qu’on recouvre à son tour par une bande de crêpe, une bande en coton qui laisse «respirer» la peau. Il est recommandé de faire quelques tours suffisamment serrés, mais pas trop.
La bande ne doit pas comprimer et elle ne sert qu’à maintenir le pansement et à le protéger de l’extérieur.

Elle doit être posée de façon croisée, et non de manière circulaire afin d’éviter un effet garrot et donc un œdème. Il est souhaitable de s’appuyer sur la présence des lisières pour donner un effet de croisillon régulier.

Insuffisance veineuse


Les contentions sont très efficaces pour l’insuffisance veineuse des membres inférieurs (varices, œdèmes…). Elles favorisent le retour veineux et s’opposent aux œdèmes. Différentes bandes existent : Auto-adhérentes, amovibles ou collantes.

Il est recommandé de toujours les poser en commençant par les orteils et de remonter en spirale ou en chevron (croisé) jusqu’à la cuisse, sans serrer outre mesure.