Protection solaire : des indices pour s’y retrouver

En été il est important de bien choisir sa protection solaire. Ces protections répondent à des normes précises parfois cachées sous des intitulés barbares ou des promesses de rêve. En quatre points, les équipes Giropharm décryptent pour vous les notions utiles au choix et au bon usage d’un produit solaire.

 

 

Facteur de protection solaire (FPS/SPF) Indice de protection (IP)

 

Cet indice chiffré est indiqué sur chaque produit par le fabricant. Facteur de Protection Solaire / Sun Protection Factor ou encore Indice de Protection Solaire il varie de 6 à 50+. Il détermine l’efficacité du produit à protéger la peau d’un coup de soleil ; plus le chiffre est élevé plus la protection est grande. Il correspond au pourcentage d’UVB bloqués pendant un temps donné.

 

Ce pourcentage n'est pas proportionnel à l'indice de protection solaire, ainsi en doublant le FPS on ne double pas le pourcentage d'UVB filtrés.

 

Un IP 2 filtre  50 % des UVB
Un IP 15 filtre 93 % des UVB
Un IP 20 filtre 95 % des UVB
Un IP 30 filtre 97 % des UVB
Un IP 50 filtre 98 % des UVB

 


Cet indice est réglementé : tous les FPS 30 assurent la même protection quelle que soit la marque ou la présentation. Par ailleurs la protection totale n’existe pas (cette appellation n’est plus autorisée en France).

Ces indices ont une action limitée sur les UVA, pour vous protéger de ces derniers, optez pour des produits qui affichent la mention "protège des UVA et UVB" ou "écran à large spectre". Une action anti-UVA y sera alors associée.

Pour bien protéger son corps, il est recommandé d'utiliser 2 cuillères à soupe de produit et 1 cuillère à café pour le visage (soit environ 2 mg par cm2) ne pas utiliser suffisamment de produit risque de réduire son efficacité. Attention à bien étaler la crème sur l'ensemble du corps en insistant sur les zone particulièrement exposées (nez, oreilles, etc.)

 

Le phototype

 

Il définit la sensibilité de la peau au soleil. Il en existe six, de la peau « blanc laiteux » des sujets aux cheveux roux et extrêmement sensibles, à la peau mate « métisse ou noire » qui bronze facilement. La protection solaire est à effectuer quel que soit le phototype.

En revanche, plus la peau est claire, plus il est nécessaire de se protéger donc de choisir un indice élevé.

 

Les conditions de l’exposition

 

Elles concernent la durée et la puissance du rayonnement, ainsi que l’environnement spécifique (plage, bain de mer, sport nautique, glacier ou tropique) pouvant induire des réverbérations problématiques qui augmentent le risque de coups de soleil.

Plus l’ensoleillement est intense, plus la protection doit être forte.

Attention aux situations où la protection solaire perd de son efficacité : l’application doit être impérativement réitérée toutes les 2 heures après chaque baignade ou période de transpiration.

 

Les antécédents personnels

 

Ils sont à prendre en compte (peau fragilisée ou allergique, patients avec des médicaments photo sensibilisants…).

Pour profiter au mieux des bienfaits du soleil, il est nécessaire de tenir compte de ces éléments. Les premières expositions doivent être accompagnées d’un indice élevé 50 ou 50+. Un indice moyen 30 peut prendre le relais sur peau hâlée. Se rappeler qu’une peau colorée ne protège pas des effets du soleil à venir….et que l’application d’un produit solaire n’empêche pas de bronzer. Les indices trop faibles sont à oublier, tout comme les préparations exotiques aux promesses trompeuses.

Des recommandations spécifiques (enfant, adolescent, vie au grand air…) peuvent être ajoutées. Pensez à bien vous hydrater et surtout à éviter les expositions au soleil pendant les heures les plus chaudes !  Votre équipe officinale est à votre écoute, pour vous aider à choisir et utiliser le produit adapté à vos besoins. Bon soleil et bonnes vacances à tous!

 

Références : ANSM : Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé et COLIPA :Fédération Européenne des Cosmétiques