Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Les cheveux

Pollution, ultraviolets, colorations… Il ne fait pas bon vivre au XXI e siècle pour nos cheveux, d’autant qu’ils ne disposent d'aucun moyen de protection naturel.

Ils sont si vulnérables que leur bonne santé ne tient… qu’à un cheveu !

Zoom sur les cheveux


Les rayons solaires et les polluants favorisent la production de radicaux libres qui s'attaquent aux pigments colorés du cheveu et altèrent son film protecteur.

Le séchoir les dessèche et les brûle. Les traitements qu’on leur fait subir (colorations, permanentes, etc.) les abiment de l’intérieur. L’eau de mer fait gonfler les cellules des écailles et en s'écartant, ces dernières laissent s'échapper leur précieuse kératine. Quant à l'eau douce enfin, elle ne vaut pas mieux quand il y a du soleil : à l’origine d’un effet loupe, elle ne fait qu'aggraver la quantité d'ultraviolets reçus.

Pour peu que l’on se mette au régime (déséquilibré) et qu’on ne leur apporte plus les nutriments dont ils ont besoin, nos cheveux ne tardent pas à manifester leur lassitude. Les blonds colorés prennent une couleur paille. Les châtains jaunissent. Et les bruns deviennent ternes ou roussissent.

De plus, les cheveux se font secs et cassants, à moins que le cuir chevelu agressé ne se défende en produisant trop de graisse. Pour se peigner, c'est le casse-tête assuré !

Les produits capillaires…


En termes de produits, ce n’est pas le choix qui manque : en cas d’exposition au soleil, adoptez le réflexe «huiles et mousses solaires» pour filtrer un maximum d’ultraviolets.

Si vous êtes fan de piscine, pensez aux crèmes protectrices waterproof car le chlore n’a pas son pareil pour faire virer les plus belles colorations. Et comme le chlore dessèche en prime, offrez-vous des masques avant shampooing ou sur cheveux essorés, car ils contiennent des agents qui gainent ou réparent la tige pilaire abimée. N’attendez pas une raison spéciale pour choisir un après-shampooing : c’est même une question de vie ou de mort pour des cheveux fatigués ou colorés !

Enfin, une cure annuelle de compléments alimentaires à base d’antioxydants et de vitamines du groupe B, ou encore de la levure de bière (naturellement riche en vitamines du groupe B), redonneront un coup de fouet à des cheveux surmenés.

Les chutes de cheveux


Lorsque tout va bien, 85 % de nos cheveux au moins sont en phase de croissance et 10 % en phase de chute. Mais les ennuis commencent lorsque les cheveux qui tombent ne sont pas remplacés par des repousses égales en quantité et en qualité.

Si les hommes sont les premiers confrontés à la perte des cheveux, parfois même dès la vingtaine, les femmes ne sont pas à l’abri : 25 % en perdent déjà beaucoup trop à la quarantaine. Non seulement les cheveux tombent, mais en plus, ceux qui repoussent sont anormalement fins, à tel point que la chevelure semble clairsemée. Le traitement dépend de la cause : hormonale, stress, pelade, teigne, hypothyroïdie, médicaments, allergie aux colorations, recours aux produits coiffants trop agressifs, régime déséquilibré, etc.

Et si rien ne marche, en dernier recours, vous pouvez toujours greffer des cheveux ou pour les hommes… adopter la coupe rasée des champions !

La coupe et la coloration


Une coupe qui convient à votre visage, c’est l’affaire du coiffeur. Mais une coupe qui permette à vos cheveux de se requinquer, c’est votre responsabilité. Alors si vos cheveux sont fatigués, coupez-les ! Et si vous devez les colorer pour masquer des cheveux blancs, tenez-vous en à des colorations à base de produits naturels (aux plantes). Dans quelques mois, quand ils iront mieux, vous pourrez à nouveau changer de tête !