Le décolleté

Malgré sa grande fragilité, la zone du décolleté reste la grande oubliée des soins de beauté. Une erreur de tactique à corriger au plus vite avec l’arrivée de l’été !
 

Zoom sur le décolleté


Une peau fine. Peu de sécrétion de sébum. Pas de muscles de soutien. Et une exposition fréquente aux intempéries et à la pollution.

Avec un tel passif, il n’y a rien d’étonnant à ce que le décolleté soit le premier affecté, avant même notre visage. Or, contrairement à ce dernier qui peut bénéficier des nombreux coups de pouce du bistouri, les possibilités réparatrices sont très limitées dans cette zone du corps humain. Autant de raisons pour s’en préoccuper vite.

Très vite même, car cet été, les décolletés plongeants ont de quoi donner le vertige à toutes les retardataires !

Les réflexes à adopter

 

Réflexe n°1 : J’hydrate

Une crème hydratante pour mon cou et mon décolleté, ce n’est pas important. C’est indispensable ! Il n’y a plus un jour à perdre. Appliquée matin et soir, c’est mieux, car c’est durant la nuit que la pénétration des produits est maximale et que les cellules se régénèrent.

Réflexe n°2 : Je choisis

Peu importe que ma peau du visage soit trop grasse ou non, car la peau du cou et du décolleté, elle, est à tendance sèche. Voire très sèche ! J’oublie donc les crèmes antisébum et je choisis d’office une crème nourrissante ou une crème anti-âge. À compléter une ou deux fois par semaine, par un sérum tenseur, très concentré en nutriments.

Règle n°3 : J’optimise

Un gommage juste avant le sérum, cela permet de débarrasser ma peau de ses cellules mortes et donc de lui rendre son éclat. Mais c’est aussi le meilleur moyen de faciliter la pénétration des principes actifs du sérum. Il est alors plus efficace et comme il y a urgence, cela tombe bien.

Règle n°4 : Je nourris

Quand je masse pour faire pénétrer le produit, je le fais de bas en haut et non l’inverse. Masser ma peau, c’est aussi un bon moyen d’activer sa microcirculation: or plus de flux sanguin à ce niveau, c’est plus d’oxygène et plus de nutriments pour ma peau. Pour celles qui ont du retard à rattraper, les compléments alimentaires sont encore les meilleurs alliés, à commencer par une cure d’huile de bourrache ou d’huile d’onagre.

Règle n°5 : Je protège

L’abus de soleil fait le lit des rides et des taches de vieillesse (sorte de petites lentilles brunes). La pollution accélère le vieillissement prématuré des cellules et donc, l’aspect de peau «fripée». C’est encore pire si on a toujours «le cou à l’air» et ce, par tous les temps : écharpes et foulards ont leur place autour du cou… et non dans nos placards !

Taches brunes et rides

 

Les solutions de rattrapage
  • Pour venir à bout des taches brunes lorsqu’elles sont abondantes et visibles, il y a le peeling, qui a par ailleurs le bon goût de rendre la peau plus ferme. Mais pas au point de combler nos rides !

  • Pour «défroisser» une peau fripée, il y a bien sûr l’injection de Botox® et les produits de comblement. Comme leur action est éphémère, il faut recommencer à intervalles réguliers. En contrepartie, les résultats sont visibles en moins de temps qu’il n’en faut pour trouver la petite robe qui saura mettre en valeur tous nos efforts !