Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Les gommages

Etre aux petits soins pour sa peau, c’est bien. S’y prendre à la bonne heure, c’est mieux.
En effet, pour garder une belle peau et retrouver un joli teint, rien ne sert de courir, il faut «gommer» à point !
 

Nos tissus ne peuvent assumer toutes leurs fonctions en même temps et nos cellules de la peau n’échappent pas à cette règle. C est pourquoi il est si important d’être dans le rythme.

Les bons gestes au lever


C’est l’heure de la crème hydratante ! Elle ne permet pas de faire peau neuve à proprement parler, mais on n’obtient aucun résultat sur une peau qui n’est pas correctement hydratée.

C’est pourquoi s’il n’y avait qu’une crème à utiliser dans sa vie et ce, de la tête aux pieds, ce serait la crème hydratante. Ses lipides forment un film étanche à la surface de la peau et retiennent l’eau. L’épiderme y gagne donc en souplesse.

En pratique : plus une peau est desséchée, plus on a recours à une crème nutritive (riche en acides gras).

Si une peau est exposée aux radicaux libres (du fait de la pollution, des ultraviolets, etc.), la crème doit apporter des antioxydants (comme la vitamine C) en prime. A défaut, c’est le vieillissement prématuré des cellules, assuré !

Les bons gestes au coucher


Tandis que l’on dort notre peau, elle, s’active. Sa perméabilité augmente, sur les coups de 23 heures et la microcirculation atteint son plus haut niveau, apportant aux cellules l’énergie dont elles ont besoin. La prolifération des cellules culmine vers une heure du matin : c’est l’heure de la reconstitution de la couche cornée, de la fabrication de collagène et d’élastine.

En pratique : le meilleur moment pour mettre une crème anti-âge qui vise à «booster» le renouvellement cellulaire et les fibres de collagène, c’est donc le soir au coucher.

Les bons gestes une ou deux fois par semaine


L’épiderme est constitué de cellules mortes, arrivées au terme d’un voyage de 4 semaines environ, à travers les différentes couches de la peau. Si on ne le débarrasse pas régulièrement de ce flux constant de cellules mortes, la peau y perd en éclat.

En pratique : quand la peau du visage fait grise mine suite à une nuit blanche, par exemple, la solution vient du masque. En moins de dix minutes, il déride et regonfle la peau : de quoi donner un coup de fouet au visage et au moral, même si l’effet est éphémère ! Mais lorsque le manque d’éclat vient d’une peau trop épaisse, c’est qu’il est temps de passer au gommage. Il en existe des très doux pour le visage et d’autres, plus «musclés» pour le corps.

Pour les pieds, de loin les plus rugueux, mieux vaut d’abord poncer les talons sous la douche avec une pierre ponce, puis gommer avec un savon prévu à cet effet. A compléter si possible par une séance de hammam ou de sauna : en délivrant brutalement une charge thermique importante, ces sources de chaleur favorisent le drainage des toxines. La peau tout juste gommée et ainsi drainée, en ressort toute douce !

La règle d’or


On doit toujours prendre un soin adapté à sa peau. On reconnaît une peau sèche au fait qu’elle tiraille et qu’il lui en faut peu (du vent par exemple) pour rougir de déplaisir.

La peau grasse, elle, se caractérise par un aspect luisant, des pores dilatés, voire des boutons d’acné. Une peau mixte est grasse dans la zone médiane (front, nez, menton) et sèche en périphérie, au niveau des joues et des tempes.

La peau sensible ou hyper réactive se manifeste par des joues «en feu» et le sentiment très désagréable de ne rien supporter, quel que soit le temps.

Quant à la peau normale, la moins fréquente, son aspect est velouté comme la peau des jeunes enfants !