Place à l'action !

L’avancée en âge se manifeste par des modifications plus ou moins rapides de la peau et de la silhouette. La bonne nouvelle ?
Il existe des moyens de ralentir ces effets du temps sans recourir au bistouri ni aux injections !
 

C’est la vie. Même lorsque le poids reste constant, la masse musculaire tend à se réduire au fil des ans et le tissu graisseux à augmenter. La peau devient plus fine et plus fragile. Ses fibres de soutien (collagène, élastine) se font plus rares, d’où une perte d’élasticité de la peau et l’apparition progressive de rides. La peau devient aussi plus sèche. L’importance de tous ces changements et leur rapidité dépendent de trois facteurs :
la génétique et les hormones (chute de la sécrétion d’oestrogènes dès la préménopause), mais aussi et surtout le mode de vie (stress, pollution, tabac...).


 Les piliers d'un mode de vie anti-âge 

Il est possible d’agir sur toutes nos habitudes de vie dont on sait qu’elles accélèrent le vieillissement, à commencer par l’exposition au soleil sans protection. Pour ce faire, l’utilisation d’une crème de jour avec filtre UV s’impose dès le printemps. En été, il faut s’abstenir de s’exposer entre 12 et 16 heures et, en dehors de ce créneau horaire, protéger régulièrement sa peau avec une crème solaire adaptée. En toute saison, l’adoption d’une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes (5 par jour), permet de limiter les effets du vieillissement. En complément, il faut s’efforcer de boire 1,5 l d’eau par jour et de dormir suffisamment. Pratiquer une activité physique de façon régulière (au moins 30 minutes de marche rapide par jour) permet de lutter contre la fonte musculaire (silhouette plus tonique), rend plus résistante au stress et aide à maintenir un poids stable. Arrêter de fumer, ou de se faire enfumer (tabagisme passif), s’impose également. Même tardif, un arrêt de la cigarette est toujours bénéfique. Pour compenser la sécheresse de la peau, la solution consiste à utiliser au quotidien des crèmes (très) hydratantes et nourrissantes pour le visage comme pour le corps, surtout en hiver.

Quand changer de crème?

On ne garde pas une peau de jeune fille toute sa vie. C’est pourquoi un produit de soin adapté, c’est un produit que l’on change, au gré de ses besoins. Encore faut-il savoir quel est le meilleur moment pour troquer sa bonne vieille crème hydratante contre une autre, plus performante. C’est simple : à chaque fois qu’elle ne donne plus l’effet escompté ! Par exemple, lorsque la peau commence à montrer quelques signes de fatigue (traits tirés, yeux gonflés, teint terne, premières ridules), c’est le signal qu’il est grand temps de passer à la crème anti-âge et de ranger sa crème hydratante au placard. Puis, lorsque la peau commence légèrement à s’affaisser et que les rides se voient davantage, c’est une crème antirides qu’il nous faut. En relançant les métabolismes au niveau du derme, ce type de crème améliore la force élastique de la peau. De plus, grâce à son effet lissant de surface, elle estompe rides et ridules. Attention, quel que soit le pot de crème utilisé, il faut toujours utiliser un coton-tige propre (et non le doigt) pour prendre du produit. Faute de quoi, ce dernier risque bien vite d’être contaminé par des microbes et de devenir un bouillon de culture… de quoi attraper des boutons. Un comble !