Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Votre bébé au quotidien

Une fois de retour à la maison avec votre petit bout, il est important de se familiariser aux gestes d’hygiène à procurer à votre bébé notamment pour changer bébé, habiller bébé, lui donner son bain, qui deviendront très vite automatiques. Voici quelques astuces d’hygiène au quotidien.

 

 


La peau de bébé


La peau de votre bébé va progressivement renforcer ses capacités de défense et de protection pour jouer pleinement son rôle de bouclier défensif face aux agressions extérieures.
Mais avant cette étape de maturité, son épiderme est plus fin que jamais, très perméable et facilement irritable. Il est donc primordial de chouchouter sa peau au quotidien.

 

Quels produits utiliser ?


Ils sentent bons, c’est important pour le plaisir… mais avant toute chose, les produits de soins pour bébé doivent être doux, non irritants, bien tolérés.
Il est important de vérifier qu’ils soient hypoallergéniques et qu’ils portent une date de péremption et qu’ils bénéficient d’un système d’ouverture vous permettant de vérifier la non utilisation du produit avant la 1ère utilisation.


S’ils sont utilisés en maternité, c’est un signe positif. Néanmoins, il est souhaité et recommandé par les médecins de penser avant d’accoucher à composer votre trousse de naissance avec quelques indispensables.

 

Le lavage de nez


Dès la maternité, le soin du nez de bébé constitue une étape de son hygiène au quotidien.
L’utilisation de mèche imbibée de sérum physiologique permet d’extraire les mucosités.

 

Le saviez-vous ?
 

Votre enfant jusqu’à 1 an ne sait pas respirer par la bouche. Il est donc facile d’imaginer, lorsque son nez est encombré, les efforts nécessaires pour respirer !
En moyenne, 40 % des enfants de moins de 1 an ont au moins un rhume ou une rhinopharyngite par trimestre. De plus, avant 2-3 ans, l'enfant ne peut pas se moucher car il ne sait pas souffler par les narines. Il es
t donc important de l’aider régulièrement à éliminer les sécrétions nasales.

 

L’alimentation au quotidien depuis sa naissance

 

L’allaitement

 

Selon l’OMS, « l'allaitement est le moyen idéal d’apporter aux nourrissons tous les nutriments dont ils ont besoin pour grandir et se développer en bonne santé ».

En France, 75 % des femmes déclareraient vouloir allaiter ; elles sont aujourd’hui 55 % à le réaliser. Dans le même temps, le Plan National Nutrition souhaite augmenter ce taux d’allaitement à 70 % en 2010, afin de privilégier le choix d’allaitement maternel exclusif à la naissance.

 

Les laits infantiles

 

Si l’allaitement n’est pas ou plus possible, le recours aux laits infantiles devient une évidence.

Quels laits infantiles ? Le système digestif et immunitaire de bébé est encore immature, il est donc sensible à ce qu’il mange, il a aussi des besoins spécifiques indispensables à sa croissance. Le choix d’un lait infantile doit être basé sur plusieurs critères :

 

- une gamme complète de laits infantiles respectant les recommandations pédiatriques,

- une expérience confirmée en terme de recherche en nutrition infantile,

- une garantie de qualité validée par un organisme extérieur,

 

A chaque âge son lait : L’utilisation d’un lait 2ème âge débute avec la diversification alimentaire. Puis, entre 1 et 3 ans, un lait de croissance, au goût nature et sans sucres ajoutés, répond plus spécifiquement aux besoins nutritionnels de l’enfant.

C’est pourquoi, avant de passer au lait de vache dont la teneur en protéines est trop élevée et l’apport en Fer faible, un lait de croissance est conseillé par les professionnels de santé.

 

Avant 1 an, si votre bébé rencontre des troubles digestifs, sachez que vous pouvez trouver des formules pour les “crachouillis” (ou régurgitations) ou pour prévenir les risques allergiques ou bien des formules adaptées en cas de diarrhées.

 

La diversification alimentaire

 

Il est conseillé de débuter la diversification alimentaire de bébé entre 4 et 6 mois même si le lait reste l’aliment de base jusqu’à l’âge d’un an (au moins 500ml par jour).

Le saviez-vous ?  Il est recommandé d’introduire un seul aliment à la fois et en petite quantité, afin de développer progressivement le sens du goût.

Débuter avec la saveur « carotte », pour sa douceur et son coté sucré, reste le conseil le plus fréquent. Ensuite d’autres légumes, selon la saison, peuvent être proposés comme les haricots verts, le blanc de poireau, la citrouille et les courgettes. La pomme de terre peut rapidement servir de liant.

L’introduction d’autres aliments (pain, œufs, viandes, matières grasses, sel…), doit respecter quelques repères jusqu’à 3 ans.

Certaines céréales, pauvres en sodium et sans sucre ajouté, peuvent être utilisées « en version instantanée », pour initier bébé aux nouvelles saveurs ou compléter un biberon du soir, espoir d’une nuit longue et sereine.

Les astuces de votre pharmacien Giropharm


- Contre le rhume et la rhinopharyngite, les pédiatres et l'AFSSAPS recommandent un traitement local : le mouche-bébés aide à l’étape du mouchage, en douceur.

- Les laits de croissance sont très pratiques car ils peuvent être reconstitués à tous endroits. Les formats en boîte de 1,5 kg sont très économiques, pensez y !

- Pour stimuler la percée des dents, sans blesser les gencives, les « premiers biscuits » amuseront votre bébé, même si votre surveillance reste nécessaire pour l’accompagner dans cette initiation !