Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

L'équilibre alimentaire et le cancer

Environ 70% des cancers  seraient liés à notre environnement: l’alimentation, le tabac et la pollution figureraient au 1er rang des facteurs de risque.

Adopter une alimentation équilibrée associée à une activité physique régulière pourrait pourtant prévenir 1 cancer sur 3 !

Pendant la phase de traitement, l’alimentation joue un rôle « complémentaire » fondamental pour améliorer la qualité de vie, lutter contre la dénutrition, renforcer les défenses immunitaires. L’alimentation contribue à optimiser le suivi des thérapies et à en limiter les effets secondaires.

Votre pharmacien Giropharm vous accompagne et vous aide à adopter les réflexes « nutrition » bénéfiques au cours de cette période difficile.



L’influence de l'alimentation sur nos gènes

 

L’apparition d’un cancer n’est pas uniquement liée à des facteurs génétiques. Nos habitudes alimentaires laissent des traces dans nos cellules
et contribuent à modifier l’expression de nos gènes, et donc le risque de développer certaines maladies.

Malgré les prédispositions génétiques, une alimentation équilibrée peut ainsi aider à prévenir les risques de certaines maladies et une alimentation déséquilibrée peut créer un terrain propice au développement d’un cancer.

Les 4 règles d'une nutrition optimale

 

DES FRUITS ET LEGUMES TOUS LES JOURS (500G AU MOINS)

Riches en vitamines, minéraux et antioxydants, ils luttent contre les radicaux libres et protègent les cellules de l’organisme. Leurs fibres aident à assurer un transit régulier bénéfique.

• Pensez aux fruits et légumes rouges (groseilles, cassis, raisins noirs, poivrons, tomates, etc.), riches en anthocyane, pigment qui joue un rôle
dans la prévention contre le cancer.
• Pensez aux légumes verts, riches en vitamines B, qui aident à prévenir la survenue notamment des cancers du poumon.

 

• Les lycopènes de tomates, puissants antioxydants, sont reconnus pour leur rôle dans la prévention des cancers de la prostate. Pensez aux tomates cuites (la cuisson à basse température accompagnée d’un corps gras permet aux lycopènes d’être mieux assimilés).
ZOOM SUR LES APPORTS EN MICRONUTRIMENTS :
Une alimentation saine ne permet pas toujours d’apporter suffisamment de micronutriments. Il peut être intéressant de renforcer les défenses de l’organisme grâce à des compléments alimentaires à visée antioxydante et/ou des formules à base de sélénium, de vitamines, de curcumine, de zinc, de resvératrol...
DEMANDEZ CONSEIL A VOTRE PHARMACIEN.

 

DU CRU ET DES CUISSONS A BASSE TEMPÉRATURE (< 110°) pour préserver les vitamines présentes dans les aliments.

 

DU CURCUMA POUR VOS ASSAISONNEMENTS

Le curcuma (à mélanger avec du poivre, du citron et de l’huile pour le rendre assimilable par l’organisme), aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires, contribue à freiner les mécanismes de développement du cancer.

DES BOISSONS RICHES EN POLYPHENOLS

Le vin rouge (consommé avec modération) et le thé vert sont riches en puissants antioxydants qui participent à la protection cellulaire.

Les points de vigilance

 

1. Non aux additifs ! Limitez votre consommation de sucres raffinés, d’édulcorants, de mauvaises graisses, de sel… présents dans les plats industriels prêts à consommer et/ou dans les sodas.


2. Stop au tabac ! Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Demandez conseil à votre pharmacien.

3. Oui à une activité physique régulière ! Elle contribue à réduire les risques de cancer. En cours de traitement, une activité physique modérée aide à éliminer les toxines et à se détendre. Pensez à nager, marcher, faire du vélo, du yoga... pour vous sentir mieux dans votre tête !

Eviter la dénutrition

 

Durant le traitement, il est parfois difficile de conserver un bon équilibre alimentaire (digestion perturbée, perte d’appétit, douleurs digestives, troubles bucco-dentaires, etc.). 40% des malades atteints d’un cancer sont dénutris et s’exposent à des carences, des risques d’infections accrus et à une altération de la qualité de vie… qui peuvent nuire à l’efficacité des traitements.

Il est essentiel d’adopter une alimentation équilibrée, suffisante et adaptée afin de renforcer les défenses de l’organisme et d’optimiser les traitements mis en place.

• Mettez l’accent sur les protéines pour avoir de l’énergie et maintenir un poids optimal.

• Privilégiez les poissons gras et les oeufs, pour leurs apports en iode et oméga 3.

• Pensez aux féculents et légumes secs qui fournissent de l’énergie grâce aux sucres lents.

• N’oubliez pas les produits laitiers végétaux, sources de calcium (amandes et châtaignes).

• Consommez des fruits et légumes pour leurs apports en vitamines et minéraux (au minimum 400 à 500g de fruits et légumes chaque jour).

 

Zoom sur les poly amines :
Ces molécules interviennent dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Elles sont utiles à la croissance cellulaire et au renouvellement des cellules. Une alimentation à faible teneur en polyamines est souhaitable dans le cadre d’un traitement anti-cancer et antidouleurs.
Il existe des compléments alimentaires hyperprotéinés à teneur réduite ou limitée en polyamines. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Améliorer sa qualité de vie

 

Votre pharmacien vous accompagne pour vous aider à préserver votre qualité de vie et à atténuer, grâce aux médecines douces, les effets secondaires de votre traitement.

Pour réduire les troubles du transit, pensez aux probiotiques

Sur une courte période pendant les crises). Ils contribuent à rééquilibrer la flore intestinale afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle de barrière face aux bactéries pathogènes.

Où les trouver ? Favorisez les produits laitiers végétaux fermentés. Il existe aussi des compléments alimentaires spécifiques.

Pour éliminer les toxines, privilégiez les aliments « détoxifiants »

Ils vont stimuler naturellement le fonctionnement hépatique. Les traitements peuvent avoir des effets toxiques au niveau hépatique. Les « déchets » stockés en quantité excessive dans le foie l’empêchent de jouer son rôle d’élimination des toxines. Une cure de détoxification stimule le système naturel d’élimination des déchets.

Comment faire ? Il existe des extraits de plantes standardisées comme le Desmodium ou le Chardon-marie qui jouent un rôle bénéfique.Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Pour lutter contre les nausées:

Massez une goutte d’huile essentielle de Gingembre, de Thé du Groenland, d’Estragon, d’Hélichryse… sur le poignet ou le plexus solaire.

Pour booster vos défenses immunitaires:

Pensez aux extraits de plantes standardisées telles que l’Ortie partie aérienne, le Ginseng, l’Échinacée, etc.

 

DEMANDEZ CONSEIL A VOTRE PHARMACIEN.