Trois cancers accessibles au dépistage

Les cancers du sein, de l’utérus et du côlon sont plus fréquents après 50 ans. Il existe pour chacun d’eux un examen qui permet un diagnostic précoce, à répéter à intervalles réguliers pour une efficacité optimale. Plus ils sont diagnostiqués tôt, plus ils se soignent facilement et meilleures sont leurs chances de guérison !

 

Dépistage du cancer du sein


Quand ? Tous les deux ans, de 50 à 74 ans.
Comment ? Une mammographie. Les femmes concernées reçoivent tous les deux ans un courrier de l’Assurance maladie les invitant à effectuer une mammographie de dépistage gratuite. Ce courrier contient la liste des radiologues agréés dans leur département. Une fois le radiologue choisi, il ne reste plus qu’à prendre rendezvous. Le jour J, il faut penser à apporter ses anciens clichés de mammographie, le cas échéant..

Dépistage du cancer de l'utérus

 

Quand ? Tous les trois ans, jusqu’à 65 ans.
Comment ? Un frottis cervical. Cet examen, indolore et rapide, est pris en charge à 65 % par l’Assurance maladie. Il est réalisé par un gynécologue, un médecin généraliste ou, sur prescription médicale, dans un laboratoire de biologie. Le professionnel de santé prélève des cellules sur le col de l’utérus à l’aide d’une sorte de grand coton-tige. Le prélèvement est ensuite analysé dans un laboratoire.

Dépistage du cancer colorectal


Quand ? Tous les deux ans, de 50 à 74 ans.
Comment ? Un test de recherche de sang dans les selles. L’ Assurance maladie envoie tous les deux ans aux femmes concernées un courrier les invitant à retirer un test de dépistage gratuit auprès de leur médecin traitant, à l’occasion d’une consultation. Le test est à réaliser à la maison. Il faut déposer de tout petits fragments de trois selles successives sur trois plaquettes différentes, puis les envoyer à un laboratoire d’analyses agréé dans une enveloppe préaffranchie.