Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Dites stop aux poux !

On a beau savoir que les poux n’ont rien à voir avec une mauvaise hygiène et qu’ils ne transmettent pas de maladie, il n’est jamais bien agréable d’apprendre que son enfant a gagné le «gros lot» !


 


Pas d’humain, pas de poux ou Pediculus humanus capitis ! Cet indésirable a besoin du cuir chevelu comme terrain de jeu, car il y trouve du sang pour se nourrir et des cheveux comme supports pour pondre de 4 à 10 lentes par jour et par femelle. Comme «Monsieur Pou» peut féconder jusqu’à 18 femelles de suite, sept jours plus tard, le voilà à la tête d’une tribu de 1 260 descendants !

S’il n’en a pas encore


Agissez préventivement. Il n’est pas prouvé que les poux se transmettent par les bonnets (ils ne peuvent y survivre), mais dans le doute, demandez à votre enfant de ne pas les échanger. Comme les poux se déplacent en marchant à la vitesse moyenne de 23 centimètres à la minute – mais non en sautant ou en volant – il leur faut s’accrocher aux cheveux pour passer d’une tête à l’autre.

Si vous attachez ceux de votre enfant, vous limitez les risques. Enfin, rien ne vaut deux gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’arbre à thé dans le chouchou ou sur un col (pas directement sur la peau) car ils font de très bons répulsifs à petit prix. Les sprays répulsifs prêts à l’emploi en vente dans les pharmacies Giropharm associent d’ailleurs ces huiles.

Trop Tard….


Si votre enfant se gratte souvent la nuque, les tempes ou le tour des oreilles, voilà qui est suspect. Passez sa chevelure au peigne fin prévu à cet effet : vous en retirerez peut-être des lentes de couleur caramel et brillantes si elles sont vivantes ou des poux adultes.

À ce stade, les répulsifs ne suffisent plus, il faut traiter. Quel que soit le produit choisi, respectez scrupuleusement son mode d’emploi : temps d’action (variable selon les produits), traitement à distance pour tuer les lentes devenues adultes, lavage des draps et du doudou à 60 °C, tout compte…

En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien Giropharm.

Le Conseil Plus de votre pharmacine Giropharm


Les pyrèthrinoïdes synthétiques ou le malathion n’ont plus la cote (poux résistants et mauvaise tolérance). Les nouveaux anti-poux agissent en bouchant leurs orifices et donc en asphyxiant les poux. C’est mécanique !

Certains sont à base d’huiles essentielles comme la coco, la citronnelle, la lavande, l’arbre à thé, etc. Et d’autres, à base de dimeticone, un silicone (Itax, Pouxit) ou d’oxyphtirine.

Selon l’âge de votre enfant et ses antécédents (terrain allergique), votre pharmacien Giropharm vous aide à choisir le mieux adapté.