Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Aaaaatchoum!

Il suffit de regarder les stocks de mouchoirs en papier qui fondent comme peau de chagrin dans les rayons des supermarchés pour le comprendre: les rhumes sont de retour!

Devinette: qu'est-ce que nos enfants nous ramènent 3 à 8 fois par an et dont on se passerait bien? Le rhume, bien sûr! Avec sa panoplie de symptômes désagréables - nez bouché, nez qui coule, quintes de toux, éternuements en salves, gorge en feu, fatigue, maux de tête, avec parfois une petite fièvre en prime - et sa fâcheuse tendance à se propager à tous les autres membres de la famille, le rhume est une véritable plaie. Comble du désagrément, comme le dit si bien le proverbe: un rhume non traité dure en moyenne une semaine; soigné avec des médicaments il dure en moyenne sept jours...
Alors on fait quoi?


 Pourquoi tant de rhumes?

Avant 7 ans, le système immunitaire de l'enfant est immature: une véritable aubaine pour les virus, d' autant que la vie en collectivité (crèche ou école) , de surcroît dans des pièces mal aérées et surchauffées, favorise leur prolifération. Il suffit alors qu'un petit malade tousse dans une pièce pour envoyer plusieurs millions de germes dans l'air: de quoi contaminer rapidement le reste de ses petits camarades!

Les bons réfléxes

Quand le virus du rhume s'installe dans les fosses nasales, il commence par y proliférer. Sa "tribu" s'agrandissant, si vous ne faites rien, il ne poursuit alors qu'un objectif: investir les bronches voisines, la gorge, pourquoi pas les sinus, l'oreille interne, etc. Pour le déloger et l'empêcher de prendre ses aises, rien ne vaut un bon lavage au sérum marin (si possible enrichi en cuivre pour renforcer les défenses locales des muqueuses ORL). L'effet est radical: le nez est nettoyé mécaniquement (effet "karcher"), mais pour être efficace, il faut recommencer à envoyer du sérum dans le nez, jusqu'à 10 fois par jour, de préférence avec des pipettes unidoses (les plus hygiéniques). Il ne reste plus qu'à recourir au mouche bébé s'il est trop petit pour souffler dans le mouchoir ou lui apprendre à utiliser un mouchoir jetable et à bien se laver les mains juste après.

Les autres mesures qui comptent


Le lavage et le mouchage toutes les heures, c'est indispensable, mais pas suffisant. Car tant qu'il reste des virus du rhume en grande quantité dans sa classe ou son habitation, le rhume peut durer encore plus longtemps!
Au programme pour assainir l'environnement:

20 minutes d'aération (fenêtres grandes ouvertes), dans chaque pièce, tous les jours et par tous les temps;

Une température comprise entre 18 et 19°C, faute de quoi les muqueuses ORL sont asséchées et se défendent encore moins bien contre les microbes;

Des boissons régulières pour aider justement l'organisme à bien s'hydrater;

Une hygiène encore plus draconienne - des mains, ça se lave avant d'aller à table, mais aussi après s'être mouché, avoir toussé ou éternué, etc.

Un environnement sans tabac. Quelques gouttes d'huiles essentielles de pin et d'eucalyptus dans un diffuseur, aide enfin à mieux respirer et à assainir l'atmosphère (contre-indiqué en cas de grossesse et pour les enfants de moins de trois ans).

Nul besoin d'antibiotiques


Les reponsables du rhume sont des virus alors que les antibiotiques n'agissent que sur certaines bactéries. Ils ne présentent donc aucun intérêt en la matière et d'ailleurs, aucun médicament n'a réussi à démontrer son efficacité pour raccourcir la durée d'un rhume. Les médecins et pharmaciens conseillent juste du paracétamol en cas de fièvre mal tolérée.
Et comme ils ont remarqué que les globules blancs (petits soldats de l'immunité) étaient de gros consommateurs de vitamine C quand ils travaillent, ils rappellent que "cinq fruits et légumes par jour", c'est encore plus vrai en temps de "rhume"!