Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Préparer la grossesse


Des aliments riches en nutriments essentiels, la pratique d’un sport, l’arrêt de l’alcool et du tabac sont des mesures qui permettent de mieux préparer son corps à la grossesse et d’être en pleine forme tout au long de ces neuf mois.
 

Pour de nombreuses femmes, l’attente de la grossesse est souvent trop longue et s’apparente à du temps perdu. Erreur ! Mettez ce temps à profit pour vous préparer et vous assurer une grossesse heureuse. Une préparation qui peut vous permettre également d’augmenter votre fertilité.

Conseil N°1 : Soignez votre alimentation


Certaines carences nutritionnelles guettent la femme enceinte et risquent de compliquer la grossesse, voire de favoriser l’apparition de malformations. Rappelons que les besoins nutritionnels augmentent considérablement pendant la grossesse.
Il s’agit notamment de la carence en fer, qui expose à un risque de prématurité et de petit poids à la naissance, de la carence en calcium (minéralisation insuffisante du squelette de l’enfant), en vitamine D (fragilisation osseuse chez la mère et l’enfant), en iode (troubles thyroïdiens) et en vitamine B9 ou acide folique, (risque de fausse couche ou de malformations graves comme le spina bifida qui concerne une naissance sur 1 000 en France).

Si la supplémentation en fer, en iode, en calcium et en vitamine D se discute au cas par cas, la supplémentation en folates doit être systématique dans le mois qui précède la conception. En effet, plus de la moitié des femmes de 14 à 30 ans ont une consommation journalière insuffisante en acide folique.
 

Conseil N°2 : Evitez les excès de poids


Gare à la surcharge pondérale!
En effet, l’excès de poids expose en effet à de nombreuses complications pendant la grossesse, comme l’hypertension, le diabète, la prématurité, sans oublier un accouchement difficile. D’où l’intérêt de manger équilibré et d’éviter les aliments trop caloriques (sucreries, sodas, aliments gras, pâtisseries…) afin de perdre les kilos superflus à temps.


Conseil N°3 : Tabac et alcool, objectif zéro


Pourquoi ne pas profiter de l’attente qui précède la grossesse pour arrêter en douceur de fumer, d’autant que les patchs ne sont pas conseillés pendant la grossesse et d’arrêter toute consommation d’alcool ?
Deux toxiques qui diminuent également la fertilité. Le tabagisme pendant la grossesse accentue le risque de mort subite chez le nourrisson, sans parler des risques accrus de cancers chez l’enfant.

Enfin, l’alcool quand à lui, augmente le risque malformatif.


Conseil N°4 : Le point sur les médicaments


Cette période permet également au médecin de faire le point sur les traitements et sur l’utilité de les continuer pendant la grossesse.
L’arrêt doit s’apprécier au cas par cas, en fonction des pathologies et bien entendu des effets secondaires possibles sur la grossesse.


Conseil N°5 : Faites du sport


L’activité physique va permettre de tonifier le dos et d’améliorer également les capacités cardio-respiratoires. Autre avantage, pratiquer un sport avant la grossesse permet de prendre moins de poids et d’en perdre plus facilement après l’accouchement.
Le sport peut aussi permettre de diminuer certains désagréments de la grossesse (hémorroïdes, varices…).


Conseil N°6 : Anticipez la grossesse


La grossesse se prépare aussi dans la tête.
De la grossesse rêvée où l’on passe 9 mois sur un petit nuage, à la grossesse vécue et son cortège de petits maux (douleurs, reflux gastrooesophagien, jambes lourdes, nausées, insomnie…), il y a parfois un fossé qu’il vaut mieux se préparer à sauter.


Conseil n°7 : A deux


De la même façon, passer de 2 à 3 du jour au lendemain doit s’anticiper.

L’arrivée d’un bébé dans un couple change nécessairement la donne et chacun, parents comme bébé, va devoir trouver sa place et s’y sentir bien. Un bouleversement à préparer par le dialogue avant la grossesse afin d’en cerner tous les aspects.

De plus en plus nombreux sont les couples qui programment l’heureux événement dans le but d’accueillir l’enfant dans les meilleures conditions à la période de l’année voulue ou de planifier la construction de leur famille. Rappelons qu’avoir un enfant jeune augmente la fécondité et diminue les risques de malformation.


Zoom sur les courses


Certains aliments vont permettent de recharger vos stocks en nutriments essentiels pour la grossesse, tels que :
Poissons (vitamine D, iode, fer, calcium), fruits de mer (fer, iode), viandes, abats, volaille (fer), eaux minérales, produits laitiers (calcium), légumes verts, légumes secs (calcium, vitamine B9), céréales complètes (vitamine B9).