Le dernier trimestre

Le dernier trimestre de la grossesse s’apparente souvent à un marathon : la prise de poids et la fatigue s’accentuent, sans parler de la baisse du moral. Plus que 3 mois à tenir avant de vivre un grand moment de bonheur.


Le troisième trimestre est le plus long et le plus difficile. Les modifications du corps s’accentuent, marquées par la fatigue et la prise de poids. Mais c’est aussi un moment privilégié pour le couple. Le père va donc trouver toute sa place.

Les modifications physiques


Il reste seulement 3 mois avant de connaître la joie de donner naissance à votre bébé. Trois mois où votre corps change de plus en plus. C’est au dernier trimestre que la prise de poids est la plus forte, de l’ordre de 2 kg par mois contre 1 par mois en moyenne lors des 6 mois précédents.
Cette prise de poids peut être synonyme de fatigue (allongez-vous sur le côté gauche plutôt), d’œdèmes et d’essoufflement (le diaphragme a dû mal à se contracter), de reflux acides, de pesanteur digestive ou d’envies fréquentes d’uriner favorisées par le volume de l’enfant qui va peser sur l’estomac et sur la vessie. Rassurez-vous, ces petits embêtements ne sont que temporaires.

Le poids de l’enfant modifie également les courbures de la colonne vertébrale, d’où des douleurs lombaires probables, surtout lors du dernier mois. La modification du centre de gravité peut provoquer des troubles de l’équilibre et des difficultés lors de la marche. Enfin, la peau n’est pas en reste avec l’apparition de vergetures (stries violacées), d’un masque de grossesse au niveau du visage (taches marron sur le front, les joues et les tempes) et d’une ligne brune verticale sur le ventre. Encore un peu de patience, l’heureux événement est pour bientôt et ces désagréments seront alors vite oubliés.

Les baisses de moral


Petit coup de blues, des envies de fraises, de choucroute et autres lubies alimentaires… le psychisme de la femme enceinte se modifie pendant toute la grossesse et surtout lors du 3e trimestre. En cause, des modifications hormonales, mais pas seulement.

La fatigue, l’anxiété avant l’accouchement et le manque de sommeil peuvent influencer votre moral. Là encore, la présence du père trouve tout son intérêt pour accompagner et aider la future maman à passer ce cap.
 

Les derniers examens


Il vous reste une 3e et dernière échographie à faire:  celle du 8e mois, entre 31 et 33 semaines d’aménorrhée.
Obligatoire, elle va se préoccuper de la croissance fœtale, de l’implantation du placenta mais aussi de la position de l’enfant, un paramètre important qui va guider le choix du type d’accouchement. Mais le médecin va également en profiter pour vérifier la morphologie cardiaque, digestive et cérébrale.

Le médecin peut être amené à pratiquer une radiopelvimétrie, une radiographie destinée à mesurer les diamètres du bassin afin de mettre en évidence une contre-indication à un accouchement par voie basse.

Enfin, les consultations lors des derniers mois (la 6e, obligatoire, doit avoir lieu au cours des 2 premières semaines du 8e mois) sont encore l’occasion de vérifier si la prise de poids est conforme (entre 10 et 14 kg au total), la tension artérielle et de pratiquer un bilan de sang de dépistage d’une infection bactérienne, d’un trouble de la coagulation ou d’une incompatibilité materno-fœtale responsable d’une jaunisse de l’enfant après la naissance.

Le rôle du père


92 % des hommes se disent très touchés par la grossesse de leur femme et 20 % d’entre eux disent même ressentir des symptômes physiques ! Vous l’aurez compris, la grossesse se partage !

Le père va vivre et participer à la grossesse à sa manière et ne doit pas se sentir exclu. Le dernier trimestre est l’occasion de parler de la présence du père au moment de l’accouchement… et de lui laisser le temps de s’y préparer psychologiquement, afin de vivre pleinement à deux l’accouchement tant attendu.

Zoom sur l’indispensable carnet de santé de la maternité


Mis en place par le ministère de la Santé depuis 2006, le carnet de «santé maternité» est un livret d’accompagnement pour la future maman, un véritable guide pour bien vivre sa grossesse, l’accouchement et la sortie de maternité.

On y retrouve aussi de nombreux renseignements sur les aspects médicaux, un agenda ainsi que des fiches sur les formalités administratives.
Ce livret a pour but également d’améliorer le suivi de la grossesse et d’informer la mère sur les différents examens médicaux, sur ses droits ou ses obligations. Ce carnet comporte également un dossier prénatal à remplir par les professionnels de santé consultés. Il doit donc être présenté à chaque consultation.


La trousse pour la maternité


Il est conseillé de ne pas attendre le dernier jour pour préparer votre valise car bébé peut frapper à la porte plus tôt que prévu.
Il est donc recommandé de prévoir du lait de toilette pour bébé, des lingettes pour le change, des mouchoirs jetables et lingettes nettoyantes,des soutiens-gorge à ouverture antérieure et coussinets, des serviettes hygiéniques et culottes, une robe de chambre et pantoufles, les médicaments personnels et l'ordonnance de prescription.

Et pour le père, de la lecture, une balle en mousse anti stress à malaxer dans ses mains, des barres énergétiques pour lutter contre la fringale lorsque l’enfant se fait attendre… et une bonne dose de patience !