L'hygiène bucco-dentaire des petits

Il n’est jamais trop tôt pour prendre de bonnes habitudes et se familiariser avec une brosse. C’est possible et même souhaitable dès les premières quenottes.

 

L’importance de l'initiation


Beaucoup pensent que ce n’est pas grave de négliger des dents de lait puisqu’elles sont transitoires. Mais une dent de lait en mauvais état peut côtoyer une dent voisine définitive : or, les bactéries n’ont aucun mal à passer de l’une à l’autre.
Et si vous n’avez pas insisté auprès de votre enfant pour qu’il se lave les dents à un âge où il ne demande qu’à vous imiter (18-24 mois), ce n’est pas lorsqu’il sera en phase d’opposition qu’il vous écoutera davantage.

L’initiation en famille

 

Avant 6 ans

Offrez-leur une brosse souple et expliquez que la bouche est un parcours où aucune dent ne doit être oubliée. Ensuite, faites-leur suivre des petits mouvements de va-et-vient sur la face supérieure des dents, en partant du haut. Comptez ensemble jusqu’à 10 avant de déplacer la brosse. Pour le dentifrice, tant qu’ils ne savent pas recracher, ils peuvent s’en passer.

A partir de 6 ans

Ils deviennent capables de faire un mouvement de rouleau depuis la gencive vers la dent pour les dents de devant et de conserver leur mouvement de va-et-vient pour les dents moins accessibles. Avec une brosse à dents à pile ou électrique, même les plus maladroits y arrivent.

Les réflexes à adopter


Les adultes montrent l’exemple. Si l’on vise la perfection (3 brossages quotidiens), il nous faut quasiment une brosse à dents et un tube de dentifrice par mois et par personne.
Tout aussi indispensable : la brossette en forme de goupillon pour les espaces inter dentaires et le fil (pour les espaces très réduits), sans oublier l’hydropulseur pour les endroits inaccessibles.
Il ne reste plus qu’à frotter (doucement), en allant de la gencive vers la dent, sans oublier aucune face. Pensez enfin au palais, aux gencives et à la langue, trop souvent négligés.

Les coups de pouces


Les dentifrices apportent déjà du fluor, donc inutile d’en rajouter. Mais gare aux grignotages entre deux brossages, car de petits débris viennent se loger sur la surface des dents avant de former un enduit collant qui fait le lit du tartre, indélogeable sans l’aide du dentiste.

Faute de pouvoir se brosser les dents après un déjeuner, pensez aux dentifrices croquer.