Piercing et tatouage

Le tatouage et le piercing ne sont pas des actes anodins. Derrière le risque de blessures, d’hémorragies ou de cicatrices disgracieuses se cache surtout le risque de transmission d’une maladie infectieuse, bactérienne (staphylocoques) et surtout virale (virus du sida et des hépatites B et C).

 

Une réglementation draconienne


La réglementation propre à la pratique du tatouage ou du piercing est draconienne. Le décret n° 2008-149 du 19 février 2008 prévoit que les tatoueurs et pierceurs sont tenus de suivre une formation aux règles d’hygiène et de salubrité, mais aussi qu’ils doivent utiliser du matériel à usage unique et stériliser leurs instruments entre chaque patient, dans une salle dévolue à cet usage. L’arrêté du 11 mars 2009 vient réglementer les conditions d’hygiène et de salubrité.
Les locaux du praticien doivent comporter au moins trois pièces. Une pièce doit être consacrée uniquement à la pratique de l’acte, une autre à la stérilisation du matériel et la dernière enfin à l’entreposage des déchets.

Bien choisir son praticien


Un bon tatoueur ou pierceur est d’abord celui qui se conforme à la réglementation en cours et informe les clients des risques éventuels. N’hésitez pas à demander à visiter ses locaux. Il est conseillé de vérifier si le praticien utilise bien un matériel à usage unique, s’il utilise des gants et stérilise ses instruments. Un bon praticien doit vous interroger afin de dépister une éventuelle contre-indication au tatouage ou au piercing : infection en cours, problème hémorragique, médicaments anticoagulant, allergie aux encres de tatouage ou au métal, lésion de la peau en regard de la zone concernée.

Les précautions à prendre après l'acte


Il est conseillé d’éviter toute exposition au soleil au niveau du tatouage dans les deux mois qui suivent. Il faut attendre la cicatrisation complète avant de prendre un bain.
Il est recommandé de ne pas retirer en force les croûtes qui pourraient se former et observez une hygiène stricte. Après quelques jours, laissez la peau à l’air afin d’aérer la zone concernée et d’éviter toutes les causes de frottement.

Au moindre doute sur l’aspect de la peau, consultez votre médecin.