Votre intimité est fragile : protégez-la !

La flore vulvo-vaginale est la meilleure défense contre les infections intimes c’est pourquoi il est important d’en prendre soin.

 

 

 

Quotidienne, la toilette doit être effectuée de manière douce et superficielle. Gel-douche, savon, parfum, déodorant, agressifs ou irritants ne sont pas adaptés; un produit lavant et doux est favorisé.

 

     Une attention nécessaire          

                                                                                                        

 Avec l’adolescence la demande d’hygiène s’intensifie. Pendant les règles ou en présence de pertes blanches la toilette se doit d’être plus minutieuse ; pendant ces épisodes on peut faire appel à des lingettes spécifiques (leur utilisation courante est vivement déconseillée ; à la maison l’eau fraiche ou tiède est préférable). L’usage de produits antiseptiques ou anti bactériens est inutile.

 

Les odeurs, irritations ou démangeaisons légères, les brûlures  sont prévenues par une bonne hygiène quotidienne. Leur persistance ou leur intensité peut révéler une pathologie locale. La consultation d’un médecin est recommandée.                                                  

Quant à l’amour…chacun suivra ses envies. Lavage avant ou après chaque rapport ? 29% des femmes disent le préférer avant, contre 40% après* ! Oui à l’hygiène régulière, non à l’obsession de la propreté partagée.                  

                                                                                                    

Vos attentes de femmes sont variées. Des produits doux, efficaces et respectueux de votre intimité répondent à vos exigences. Parlez-en à votre pharmacien Giropharm.

 

Nos 10 conseils pratiques

 

1.  La toilette intime doit être quotidienne
 

2.  La douche vaginale est à proscrire

 

3.  Les gants de toilette et fleurs de douche sont des nids à microbes et à oublier

 

4. Les vêtements trop serrés, la superposition collant-pantalon en hiver sont à éviter

 

5.  Un savon, une lessive, un textile peuvent être allergisants. Préférez autant que possible les sous-vêtement en coton, plus doux et respectueux que les tissus synthétiques.

 

6.  Certains médicaments peuvent entraîner des déséquilibres de la flore (corticoïdes, antibiotiques…) demandez conseil pour prévenir des gênes éventuelles.

 

7.  L’excès d’hygiène intime ne permet pas de lutter contre les maladies sexuellement transmissibles

 

8.  Piercings et tatouages intimes sont déconseillés 

 

9.  Le bain en piscine doit être suivi d’un rinçage méticuleux avec de l’eau douce

 

10.  Pensez à vous sécher après chaque toilette !

 

 

*selon un sondage IPSOS