Dénutrition - Le dépistage, un acte essentiel

Trop souvent les signes d’une dénutrition avérée sont minimisés par les personnes âgées elles-mêmes ou par leur entourage. Tout ne peut pas être mis sur le compte du vieillissement naturel. C’est pourquoi il est recommandé de pratiquer au minimum une fois par an un test nutritionnel chez votre pharmacien Giropharm ou votre médecin traitant.


Le test nutritionnel repose sur trois points :
La mesure du poids et son évolution par rapport à un poids antérieur de référence, avec un calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC).
• L’évaluation des apports alimentaires.
• La recherche de situation à risques de dénutrition (douleurs, problèmes bucco-dentaires, malabsorption, deuil, traitements médicamenteux, etc.).

Dans un premier temps, le traitement consiste en la prise en charge des situations à risques de dénutrition. Puis vous sont rappelés les conseils nutritionnels pour garder une alimentation variée, équilibrée et adaptée à vos besoins.
En cas de doutes, votre médecin pourra compléter ce bilan par une prise de sang et éventuellement par d’autres examens complémentaires (échographie, radiographie, etc.).
 
Tarder à agir, c’est limiter les chances d’être diagnostiqué comme dénutri. Sachez qu’il est très difficile de se reconstituer un capital musculaire déjà entamé.
 

Dans le même temps, en cas de dénutrition, il existe en pharmacie des solutions pour vous aider à reconstituer des réserves énergétiques.
Un large choix en termes de goûts, de saveurs, de textures et de facilité d’utilisation vous sera proposé. Les compléments nutritionnels oraux seront prescrits par votre médecin en fonction de vos besoins.

 

Pour un meilleur suivi de votre poids, hormis les visites chez votre médecin, pensez à vous peser régulièrement à votre domicile afin de détecter toute variation.