L'armoire à pharmacie, parole de pharmacien

Se constituer une véritable armoire à pharmacie ? Excellente idée, mais en pratique, comment procéder ?

 

Et surtout comment la gérer au fil des mois ?
Fabrice Perilhou, pharmacien Giropharm à Villeneuve d’Olmes dans le département de l’Ariège (09), répond à toutes ces interrogations.
 

« Quel est l’intérêt d’avoir une armoire à pharmacie ? »


Fabrice Perilhou : « Elle permet de conserver tous les médicaments de la maison dans un seul endroit, et non pas éparpillés dans la salle de bain, dans la cuisine et ailleurs. C’est plus pratique et moins risqué. Cependant, il est important de penser à bien garder les médicaments dans leur boite d’origine et avec leur notice, pour limiter les risques de confusion ou d’erreur par la suite. Les médicaments doivent également être hors de portée des enfants. Dans l’idéal, l’armoire à pharmacie doit donc pouvoir fermer à clé ! ».


« Peut-on définir son contenu idéal ? »


F. P. : « Il dépend de la constitution de la famille, mais il existe quelques incontournables. Ainsi, au quotidien, il est utile que l’armoire à pharmacie comporte des médicaments contre la douleur et la fièvre, des anti diarrhéiques, antispasmodiques et anti-vomissements en cas de gastro-entérites, et un antiseptique pour nettoyer les plaies.

Bien pratique également, le sérum physiologique en dosettes stériles, pour nettoyer les yeux, mais aussi le nez des touts petits. De même, on peut ranger dans l’armoire à pharmacie un thermomètre, des pansements, une paire de ciseaux et des bandes. En revanche, il est inutile d’y placer tous les médicaments non utilisés à l’issue d’un traitement ponctuel, par exemple un surplus d’antibiotiques. Ils ne doivent pas être utilisés en automédication ultérieurement même si, en apparence, les symptômes sont les mêmes. Plutôt que de les stocker pour rien à la maison, mieux vaut les rapporter à son pharmacien. »
 

« Comment gérer son armoire à pharmacie au long cours ? »


F. P. : «Une à deux fois par an, il faut vérifier les dates de péremption des médicaments qu’elle contient, puis ramener ceux qui sont périmés à votre pharmacien. Celui-ci pourra également vous conseiller en cas de doute, par exemple relatif à des médicaments que l’on retrouve sans leur boîte ou leur notice. Enfin, les médicaments que l’on a dans son armoire à pharmacie ne sont pas destinés à son voisin, son cousin ou ses amis… Ce n’est pas parce qu’ils vous conviennent, qu’ils conviennent à tout le monde.