L'équilibre alimentaire et les cystites

Les crises de cystite concernent  1 femme sur 2 entre 15 et 65 ans. Ces infections urinaires à répétition sont liées à la prolifération d’agents infectieux dans le système urinaire. 

Les crises de cystite concernent  1 femme sur 2 entre 15 et 65 ans. Ces infections urinaires à répétition sont liées à la prolifération d’agents infectieux dans le système urinaire.  A l’origine de ce phénomène, peuvent être mentionnés notamment la proximité de la région anale riche en bactéries mais également un déséquilibre de la flore vaginale (fragilisée par les traitements antibiotiques, la prise de contraceptifs oraux ou en période de grossesse).

 

Certains bons réflexes nutrition peuvent vous aider à limiter les risques de récidives :

·         Pensez aux probiotiques pour rétablir l’équilibre intestinal et éviter la concentration de germes pathogènes dans l’organisme. Certains probiotiques spécifiques peuvent également restaurer l’équilibre de la flore vaginale et limiter la prolifération des bactéries.

Où les trouver ? Dans les produits laitiers fermentés mais également dans les légumes lactofermentés, comme la choucroute. Il existe des compléments alimentaires adaptés. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

 

·         Les proanthocyanidines sont des pigments qui peuvent également contribuer à diminuer la fixation de certaines bactéries pathogènes sur les parois urinaires.

Où les trouver ? Ils sont présents dans la canneberge, la cannelle, mais aussi en moindre quantité dans les pommes, le cacao, le raisin, la myrtille, le cassis, le thé vert, le thé noir. Il existe également des compléments alimentaires spécifiques. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

·         Pensez à boire suffisamment afin de favoriser l’élimination des germes lors des mictions.

 

 

VOS ALLIES "ANTI-CYSTITE" DE LA PHYTOTHERAPIE

 

La busserole, la piloselle et l’échinacée agissent comme de puissants antiseptiques urinaires.

Les queues de cerise, la canneberge, le chiendent, l’ortie, la prêle des champs, etc. jouent un rôle diurétique et antiseptique.