Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Végétarien / végétalien, régimes sous surveillance

Séduisants sur le papier, les régimes végétariens peuvent mettre la santé en danger si des précautions ne sont pas prises. Tour d'horizon de leurs bénéfices et inconvénients respectifs.


Phénomène tendance, respect du monde animal, raisons religieuses ou éthiques, peur du surpoids... les motivations des adeptes des régimes végétariens ou végétaliens ne manquent pas. Mais pour aussi respactacles qu'ils soient, de tels régimes peuvent entrainer des déficits nutritionnels.

UNE DEFINITION PRECISE

 Le régime végétarien exclut le poisson, la viande, les fruits de mer, le lait parfois, mais pas les oeufs régime ovo et/ou lacto-végétarien). De ce fait, les carences nutritionnelles sont moindres qu'avec le régime végétalien, draconien mais plus rarement adopté, et qui exclut tout aliment d'origine animale à l'instar du régime végétarien, mais aussi le lait et les oeufs.
 

DES AVANTAGES CERTAINS...

 De tels régimes comportent peu ou pas de graisses animales et une abondance de fruits et légumes apportant des fibres, des minéraux et des oligo-éléments. Ces régimes s'avèrent donc intéressant dans la lutte contre l'obésité et l'hypercholestérolémie, synonymes de baisse de certains cancers (côlon) et des maladies cardio-vasculaires. Les protéines végétales fournissent les acides aminés essentiels en quantité suffisant. Quant au calcium, les végétaux (cresson, amandes, pois chiches...) et l'eau minérale en contiennent de bonnes quantités.


... MAIS DE GROS INCONVENIENTS!

 Problème, les aliments d'origine animale qui vont être exclus apportent pourtant des quantités non négligeables de fer facilement assimilable par l'organism, des acides oméga-3, des vitamines D et B1. Des substances indispensables et qu'il va falloir compenser par des compléments alimentaires, notamment lors d'un régime végétalien. Un régime végétarien n'est pas dangereux pour la santé lorsqu'il est bien mené, a frotiori en cas de consommation  d'oeufs et de lai, au contraire du régime végétalien. ce dernier est donc à proscrire chez l'enfant et la femme enceinte.

LES PRECAUTIONS

 Privilégiez les légumineuses (haricots secs, lentilles...), riches en protéines, les germes et semoules de blé, les céréales complètes (zinc), le soja et les algues (oméga-3). Chez les moins de 3 ans, voire jusqu'à 5-6 ans, on doit favoriser le lait de croissance enrichi en fer et en vitamine D.

 
 

VOTRE PHARMACIEN VOUS AIDE A ADOPTER LES BONS REFLEXES NUTRITION. DEMANDEZ LUI CONSEIL!