Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Un p'tit creux ?

Un coup de barre à 10 heures ? Une sensation de faim à 17 heures ? Rien d'étonnant lorsque les trois repas principaux sont éloignés les uns des autres. Des petits creux qui nécessitent des collations intelligentes. Explications.


Levée très matinale, transport oblige, déjeuner sauté ou pris sur le pouce... autant de raisons qui expliquent que le petit déjeuner, moment clé de la journée, soit souvent pris debout, sur le pouce et très tôt le matin, alors que le dîner est souvent trop riche et pris tradivement. Résultat, des coups de barre qui surviennent dans la matinée vers 10 h et/ou vers 17 h. Des petits creux qui concerneraient 3/4 des Français, en majorité avant 35 ans, selon un sondage IFOP-ANPP. Un déjeuner équilibré permet de les éviter, soit des légumes, des protéines, des féculents ou des légumineuses, un fruit et un laitage. des petis creux qu'il faut également calmer par des collations intelligentes, sans risque pour la santé ou le poids et suffisantes en quantité pour calmer la faim sans compromettre le repas suivant. 

 

Lutter contre la somnolence


Plus que procurer la satiété, s'octroyer une collation obéit également à la nécessité d'assurer un apport énergétique suffisant pour permettre la poursuite d'un travail physique ou intellectuel. En pratique, le petit creux non rassasié va se traduire par une baisse de la concentration et de la vigilance, responsable d'accidents ou d'un manque d'attention au travail. Lutter contre la somnolence passe surtout par un bon petit déjeuner. 

 

Une collation...


Ni repas, ni grignotage, les collations de 10 heures et 17 heures doivent comporter un fruit frais ou sec (pomme, orange, banane...), une tartine de pain complet à la confiture, un yaourt ou du fromage blanc, afin de recharger vos batteries et d'attendre le repas suivant sans sensation de faim. Reste également les carottes crues, radis, tomates cerises et autres légumes crus, les olives... en attendant le dîner.

 

...sans prendre le moindre gramme


Contrairement à une idée reçue, en cas de coup de barre, il ne faut pas se précipiter sur les barres chocolatées, riches en sucres rapides (et encore moins sur les chips ou les cacahuètes), car ils favorisent la somnolence dans les 30 minutes qui suivent, sans parler du risque d'obésité à terme. Rappelons que 100g de barre chocolatée et de chips abritent respectivement 489 et 582 calories. Il faut plutôt favoriser les fruits frais et secs sans sucres ajoutés, les meilleurs alliés de votre forme grâce aux vitamines et aux antioxydants qu'ils contiennent.