Vitamines et oligo-éléments

Vacances et beaux jours obligent, c’est en été que l’activité physique est la plus importante.
 


D’où la nécessité de bien recharger ses batteries en vitamines et autres oligoéléments pour aborder l’été en toute sécurité.Entre le jardinage, les promenades et les activités sportives ou de loisirs, l’été est la période de l’année où l’on se dépense le plus. D’où l’intérêt de faire le plein avant les vacances. Car avec la chaleur et le soleil, synonymes de sudation, on a vite fait de piocher dans ses stocks de vitamines et d’oligoéléments, autant de substances anti oxydantes qui vont lutter contre les radicaux libres produits par le soleil, le stress, la pollution et le sport, des substances nocives qui vont endommager les cellules de l’épiderme, et notamment le collagène qui assure sa souplesse.

Les légumes, des trésors de nutriments


Certes, il faut manger des fruits chaque jour, des sources importantes de nutriments antioxydants et d’énergie, puisqu’ils contiennent environ 15 à 20 % de glucides (fructose, glucose et saccharose). Pour autant, il ne faut pas oublier les légumes, l’autre source importante de fibres, d’eau, d’oligo-éléments et de vitamines. Choisissez des légumes de saison. Parfois peu digestes, les légumes crus peuvent être contaminés par des micro-organismes, d’où l’intérêt de la cuisson. Mais attention, la chaleur risque de détruire les vitamines (C surtout). Cuits à la vapeur, les légumes conservent leurs qualités nutritionnelles.

En revanche, à l’eau, ils perdent une partie de leurs nutriments qui vont se retrouver une suspension dans l’eau. D’où l’intérêt de boire le bouillon. Et pourquoi pas une soupe le soir ? En début de repas, la soupe diminue la prise calorique totale du repas d’environ 150 kcal et limite la consommation des lipides. Très peu caloriques, les soupes sont riches en oligoéléments (cuivre, zinc, sélénium…) et en minéraux (magnésium, potassium, calcium), en vitamines B1, A, PP et B5 qui représentent 5 à 25 % des apports nutritionnels conseillés (ANC).

Des antioxydants pour protéger sa peau

Si rien ne remplace la protection vestimentaire et l’écran solaire, certains aliments peuvent limiter l’agression solaire sur la peau et les yeux. En jeu, reculer le vieillissement cutané et protéger ses yeux de la cataracte. Les tomates cuites, riches en lycopène un antioxydant contenu dans le pigment rouge, permettraient de réduire de 30 % les coups de soleil. On retrouve également du lycopène dans les pastèques, la papaye et le pamplemousse rose. Consommez également des fruits rouges (cassis, baies acides) riches en vitamine C, un protecteur cutané puissant, qui permet en outre de favoriser l’assimilation du fer, et donc d’améliorer l’oxygénation de la peau. Côté légumes, les carottes, les brocolis, les épinards et les laitues, riches en lutéine, vont protéger de la cataracte, tout comme les huiles de poissons ou les abricots riches en vitamine A, le fameux bêtacarotène. Enfin, le sélénium (germes de blé, céréales complètes…) protège la peau et ralentit son vieillissement.

Du magnésium contre le stress


Paradoxalement, préparer ses vacances  produit du stress. Sous l’effet du stress, la perte urinaire de magnésium s’accentue. D’où une carence à l’origine d’une fatigue musculaire et d’un manque d’énergie. Lorsqu’on est stressé, il faut donc augmenter sa consommation quotidienne de magnésium, contenu dans les flocons d’avoine, le pain complet, les légumes secs, le chocolat noir, le soja, les crustacés ou les poissons gras, sans oublier certaines eaux minérales, comme Badoit, Hépar ou Contrex. Mais les aliments contenantdu sélénium ainsi que les aliments riches en zinc (fruits de mer, viandes rouges, pain complet…) permettent également de lutter contre les radicaux libres produits en nombre sous l’effet du stress.

L’intérêt des compléments alimentaires


Les compliments alimentaires se présentent sous la forme de gélules ou de comprimés contenant des micronutriments qui peuvent être déficitaires (vitamines, oligoéléments, sels minéraux…). On préconise plutôt les compléments alimentaires dans certaines situations : grossesse (vitamine B9 pour diminuer le risque de spina bifida), lorsque l’alimentation classique devient difficile (personnes âgées), dans certaines pathologies qui s’accompagnent d’une dénutrition, ou encore chez les sportifs qui s’adonnent aux sports d’endurance de façon intensive.

Avant de prendre un complément, assurez-vous que les ANC sont respectés en vous référant à la notice et demandez l’avis de votre pharmacien Giropharm.