Equilibre alimentaire et prévention cardio

Avec près de 150 000 décès chaque année, les maladies cardiovasculaires représentent la 1ère cause de mortalité en France.

 

Cependant, une alimentation adaptée et la pratique d’une activité sportive peuvent aider à atténuer les facteurs de risques cardiovasculaires (excès de cholestérol, diabète, surpoids, hypertension artérielle, tabac, …), qui interviennent et se cumulent insidieusement très en amont de la maladie.

Votre pharmacien Giropharm vous aide à adopter les bons réflexes pour préserver la santé de vos artères et prévenir les maladies cardiovasculaires.



Le bon et mauvais cholestérol


Indispensable au bon fonctionnement des membranes cellulaires, le cholestérol est impliqué dans de nombreux processus vitaux (fabrication de la vitamine D, de certaines hormones…). Cependant, le cholestérol est acheminé vers les organes par deux types de transporteurs qui lui font jouer des rôles très différents: les HDL associés au « bon » cholestérol et les LDL associés au « mauvais » cholestérol.

Réguler son taux de cholestérol



- Augmentez vos apports en antioxydants : ils limitent l’oxydation du mauvais cholestérol et préviennent donc l’accumulation des graisses sur les parois artérielles. 
Où les trouver ? Consommez au minimum 400 à 500 g des fruits et légumes chaque jour pour un apport suffisant en minéraux et vitamines.

- Optimisez vos apports d’acides gras insaturés pour augmenter le taux de bon cholestérol.
Où les trouver ? Utilisez de l’huile d’olive, de colza, de noix et de cameline pour un apport équilibré en oméga 3 et oméga 6 (2 à 3 cuillères à soupe par jour pour les femmes et 3 à 4 cuillères à soupe pour les hommes).

- Consommez de façon régulière des poissons gras, riches en oméga 3 dont les bienfaits pour prévenir les risques cardiovasculaires ont été largement prouvés.
Où les trouver ? Pensez à consommer chaque semaine 400 g de sardines, harengs, thons, saumons, truites ou maquereaux.

Le régime crétois


Véritable modèle d’alimentation « santé », le régime crétois est reconnu comme l’un des meilleurs moyens pour prévenir les maladies cardiovasculaires.
Les résultats de l’étude de Lyon (1994) ont ainsi démontré que le régime crétois permettait de réduire de 70% le risque de récidives d’un accident cardiaque.

+ de légumes verts et secs (lentilles, haricots verts, courgettes…) et + de fruits.

+ de poissons et viandes blanches, - de viandes grasses.
Un apport élevé en acide alpha-linolénique (oméga 3) : poissons gras, huile de colza, salade de pourpier, noix…

+ de poissons et viandes blanches, - de viandes grasses.
Zéro beurre et zéro crème (remplacés par de l’huile d’olive ou de colza).

Zoom sur l'acide alpha-linolénique


Elément majeur du régime crétois, l’acide alpha-linolénique de la famille des omégas 3 joue un rôle essentiel dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Mais il n’est malheureusement pas fabriqué naturellement par l’organisme, il est donc important de privilégier au quotidien les ingrédients sources d’acide alpha-linolénique.

Où le trouver ? Dans les poissons gras, l’huile de colza, de caméline ou de noix, mais également dans les noix, la salade de pourpier et les escargots.