Les massages

Le secret de la “zen attitude” ? Un massage, mais pas n’importe lequel ! Quitte à profiter des bienfaits du toucher, autant réveiller les points capables de faire fondre notre stress en un tour de main.
 

L’intérêt du massage


De tous nos organes, la peau est le plus grand : elle fait jusqu’à 2 mètres carrés, chez l’adulte. Or un seul centimètre carré de ce précieux tissu contient jusqu’à vingt-cinq récepteurs au changement de pression, deux cents terminaisons nerveuses sensibles à la douleur, quatre mètres de nerfs en relation directe avec le cerveau, deux récepteurs à la chaleur et treize au froid. Avec un tel équipement, il n’est pas étonnant que notre peau soit aussi sensible !

Les techniques de massage


Le fait de masser la peau favorise la sécrétion cérébrale d’endorphines, des substances naturelles apaisantes et réparatrices. Tout massage est agréable, mais pour faire chuter le stress, les “pros” ont leurs astuces : ainsi, pour diminuer les tensions musculaires et nerveuses, il faut chouchouter le cuir chevelu, les tempes, la nuque et les épaules. À défaut d’avoir un GM (Gentil Masseur) à portée de la main, pratiquez l’automassage du visage : assis(e), les yeux fermés, massez les tempes, le cuir chevelu et terminez en imprimant de petits mouvements circulaires au niveau des sourcils, depuis la racine du nez jusqu’à la pointe du sourcil. Effet relaxant garanti !

Les huiles de massage


Masser, c’est bien. Se faire masser, c’est mieux. Mais se faire masser avec une huile essentielle, il n’y a pas mieux ! Encore faut-il choisir la bonne : la lavande apaise. Le bois de rose est antifatigue nerveuse. L’ylang-ylang est aussi anti-stress. Et l’oranger amer favorise le sommeil. La bonne dose, c’est 2-3 gouttes d’huile essentielle dans une coupelle d’huile de pépin de raisin, d’huile d’amande douce ou d’huile de germe de blé, soit environ 50 gouttes d’huile essentielle pour 100 ml d’huile végétale (attention aux contre-indications en cas de grossesse).

La balnéothérapie


Hormis une cure de thalassothérapie, on peut s’offrir une “balnéo” à domicile. De la simple colonne d’hydromassage (dès 300 €) à la cabine complète (dès 1 000 €), ces douches sont de véritables auxiliaires de la forme. Vérifiez juste au préalable que la pression de l’eau dans votre salle de bains est d’au moins 3 bars ! C’est indispensable pour prétendre à des massages relaxants grâce aux multi jets.

Certaines douches vont encore plus loin : vapeurs chaudes aux essences parfumées pour celles dotées d’une fonction hammam et douches de couleur (chromothérapie) avec certains modèles hauts de gamme. Chaque séance de couleur dure quinze minutes : on choisit le rouge pour se stimuler, l’orange pour se revitaliser, le jaune contre la déprime et le vert pour se relaxer…

Pour les adeptes de la position horizontale, les baignoires d’hydromassage (dès 700 €) font l’affaire. Le “must” : celles dotées d’un système mixte “air (effet relaxant) et eau” (effet massant). Enfin, le nec plus ultra, c’est le spa, qui évacue stress et tension, favorise un bon sommeil et soulage des muscles endoloris, voire certaines douleurs articulaires. À condition d’en choisir un à plusieurs places (1ers prix autour de 3 000 €), on peut même se faire masser en famille.

Qui dit mieux ?

À lire


“Stress Contrôle” par le Dr D. Gloaguen, éd. Alpen.

“Massages détentes” par J.C. Berlin et N. Bertrand, éd. Flammarion.