Le "Hic", c'est la tique

Rien de tel qu’une petite balade avec votre chien pour fêter le retour du printemps, pensez-vous ? Le seul «hic», c’est la tique ! Haut perchée sur une herbe, elle attend gentiment que votre compagnon passe à proximité pour l’agripper !

 


La tique appartient à la même famille que les araignées. Mais à la différence de ces dernières, elle se nourrit de sang chaud et celui de votre chien lui convient fort bien ! Malgré sa taille - 2 à 10 millimètres – elle peut passer inaperçue au milieu des poils. Aussi, de retour d’une promenade à risque, examinez de près votre chien, en particulier là où la peau est la plus fine : Entre chaque doigt, au niveau de sa tête et surtout du cou. En effet, la tique s’accroche souvent au cou, seul endroit où votre animal ne peut la retirer avec sa gueule.

 

Le plus souvent, il n’y a qu’une ou deux tiques. Il faut vite en débarrasser votre compagnon, mais pas n’importe comment : si vous tirez sur la partie visible de la tique, le corps va se détacher de sa tête et votre ami sera tout aussi ennuyé. Pour bien faire, glissez un crochet prévu à cet effet sous chaque tique et tournez. Aucune tique ne résiste à un tel sort : elle se décroche dans son intégralité et le tour est joué ! Une fois les tiques décrochées, noyezles pour éviter la récidive. Puis, désinfectez la peau avec un antiseptique incolore et sans alcool. Si dans les jours qui suivent, votre ami a de la fièvre, des urines foncées ou se met à boiter, consultez vite car ces symptômes évoquent une piroplasmose, infection due à un parasite transmis par les tiques et parfois mortelle.

 

Les humains peuvent aussi attraper des tiques ainsi que les chats. Ces derniers arrivent le plus souvent (mais pas toujours) à s’en débarrasser, grâce à leur langue râpeuse et leur toilettage minutieux.