Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Déclarer la guerre aux vers

Nos animaux sont incapables de se purger seuls. Ce ne sont pas les trois brins d’herbe qu’ils mâchouillent qui vont les débarrasser de leurs vers !

 

Les vers sont à prendre très au sérieux. Chez les chiots ou les chatons, leur présence peut perturber la croissance. A tout âge, ils affaiblissent l’animal, entraînent des troubles digestifs, cutanés et diminuent l’efficacité des vaccins. Enfin, certains vers peuvent infecter l’entourage, en particulier les enfants. Entretien avec Laetitia Barlerin*, vétérinaire.

Les risques que le chien ou le chat de la maison soit infecté, sont-ils si élevés ?

Laetitia Barlerin: «Au moins un quart des chiens ou des chats adultes serait parasité et les chiffres sont encore plus mauvais chez les jeunes ! Tous les animaux peuvent être touchés, y compris le chat d’appartement qui ne sort jamais de chez lui. Il lui suffit de côtoyer un autre animal infecté (comme le chat du balcon voisin), d’attraper des puces ou de manger de la viande crue, par exemple».

 

Et ça ne se voit pas ?

Laetitia Barlerin: «Un chien qui se frotte l’anus au sol ou se mordille subitement la base de la queue est suspect, tout comme un chaton au ventre ballonné, avec des troubles digestifs (constipation ou diarrhées). Pour autant, il eut n’y avoir aucun signe (les vers sont rarement visibles dans les selles) et c’est pourquoi on doit vermifuger de façon systématique !».

 

Et c’est à faire souvent ?

Laetitia Barlerin: «Les femelles gestantes sont à vermifuger 15 jours avant et 15 jours après la mise bas. Ensuite, jusqu’à l’âge de 6 mois, le chiot et le chaton doivent être vermifugés tous les mois, puis tous les 2 mois entre 6 mois et un an, puis une fois par trimestre quand ils sont adultes. De plus, il faut toujours vermifuger un animal qui a des puces après l’avoir traité, car ces parasites peuvent lui transmettre un ver. Idem avant un vaccin, car la présence de vers dans l’intestin diminue l’efficacité de la vaccination. Et si l’on a plusieurs animaux à la maison, il faut tous les traiter en même temps, avec le produit adapté à chacun».

 

Quel vermifuge choisir ?

Laetitia Barlerin: «Les molécules préconisées dépendent des vers en cause et de l’état physiologique du chien ou du chat (âge, gestation, maladie, etc.). Au moindre doute, parlez-en au vétérinaire».

 

Quelle est la durée de vie d’un œuf ?

Laetitia Barlerin: « Deux ans. C’est la durée de vie moyenne d’un oeuf lorsqu’il se retrouve en terre, via des excréments. Si l’auteur est un chat en liberté, il risque donc de contaminer tout le voisinage. Le vermifuger est alors un devoir civique, pour son propriétaire ! »