Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Santé des animaux en hiver

A moins de posséder un animal sans poil comme le Sphinx, nos petits compagnons sont nettement mieux lotis que nous pour affronter l’hiver. Entretien avec Bruno Legrand*, éducateur canin.

Contrairement aux chats qui peuvent  établir leurs quartiers d’hiver entre la cheminée, la cuisine et leur litière, les chiens sont bien obligés de mettre leur truffe dehors. Avec quelques précautions d’usage, cela se passe bien… sauf peut être pour leurs maîtres, nettement plus frileux !

 


Quelle est la plus grosse erreur à éviter ?

Bruno Legrand : « C’est de confiner votre animal dans un appartement surchauffé ! En effet, il va se mettre à muer et donc à perdre ses poils, au lieu d’en fabriquer pour affronter le mauvais temps. »

 

Un manteau pour chien, c’est vraiment indispensable ?

Bruno Legrand : « Seuls les chiens très fins et à poils ras comme les lévriers ou les chiens de races miniatures, naines et petites, ont parfois besoin d’un imperméable. Les chiots et les chiens très âgés ou malades, également. Tous les autres supportent automnes et hivers sans souci. Cependant, en cas de grosse pluie ou de vent fort et glacial, écourtez leur promenade. Et frictionnez votre compagnon avec une serviette au retour. »

 

Faut-il leur donner une nourriture plus riche ?

Bruno Legrand : « Ce serait le cas si votre compagnon devait partir à la chasse, comme ses ancêtres ! Mais étant donné qu’il n’a aucun effort à fournir pour avoir sa pitance, il n’y a pas de raison de lui en donner plus, exception faite du chien de travail comme du chien de traîneau. »

 

Et si on part bientôt à la montagne, justement ?

Bruno Legrand : « Pour stimuler la pousse des poils, vous pouvez lui donner un complément alimentaire spécial «pelage», quatre semaines avant de partir. Et deux semaines avant, appliquer une solution tannante (Rando- Patt de Biocanina) sur ses coussinets afin d’augmenter leur épaisseur tout en conservant leur souplesse. »