Fièvre sous haute surveillance

En cas de température anormale, votre compagnon ne peut pas se plaindre… à vous d’ouvrir l’œil et le bon car la fièvre est l’un des principaux symptômes d’infection.
Entretien avec le Dr Laetitia Barlerin, vétérinaire.

 


Quels sont les signes à détecter ?

Dr Laetitia Barlerin : « Un comportement que vous jugez anormal : pour un chien, s’il ne vient pas en frétillant quand vous l’appelez, s’il se montre bizarrement endormi ou au contraire, particulièrement énervé. Et pour un chat, s’il passe soudain sa vie à se cacher, si vous trouvez que sa gamelle ne se vide pas comme à l’accoutumée, qu’il néglige sa toilette et sa litière, qu’il dort vraiment beaucoup ou fait preuve d’une agitation inhabituelle. »

 

Au moindre doute, on touche sa truffe ?

Dr Laetitia Barlerin: « Surtout pas car une truffe chaude ou froide ne veut vraiment rien dire ! Le seul bon réflexe à avoir, c’est de lui prendre sa température rectale avec un thermomètre. »

 

Comment peut-on s’y prendre concrètement ?

Dr Laetitia Barlerin : « Tenez votre animal d’une main – en l’enveloppant dans une grosse serviette si c’est un chat, pour éviter qu’il ne vous griffe – et le thermomètre de l’autre. Enduisez son embout de vaseline, relevez la queue de l’animal et enfoncez le thermomètre dans son anus, sur environ 2 centimètres de long. Rassurez-vous, c’est indolore et si vous avez pris la sage précaution d’habituer votre animal depuis son plus jeune âge à cette manipulation, il ne bougera pas. »

 

Comment interpréter le résultat ?

Dr Laetitia Barlerin: « La température normale d’un chien ou d’un chat est légèrement supérieure à la nôtre : entre 38 et 39 °C. Au-delà de 39,5 °C, la fièvre ne fait aucun doute et vous devez rapidement conduire votre compagnon chez le vétérinaire. Attention, 41 °C pour un chien ou un chat, c’est très grave (urgence vitale). En attendant l’avis du spécialiste, ne lui donnez aucun traitement anti-fièvre à usage humain, sous peine de provoquer beaucoup plus de mal que de bien. »