Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

En bonne compagnie, en bonne santé

Incroyable mais vrai, les propriétaires de chien sont en meilleure santé que ceux qui n’en ont pas. La preuve avec Bruno Legrand *, éducateur canin.

 

Entre un adulte qui n’a pas d’animal et un autre possédant un chien, la différence est de taille : 15 % de consultations médicales et 32 % de nuits d’hôpital en moins pour les seconds.

Un chien qui nous aide à garder la forme, c’est bien joli en théorie, mais comment est-ce possible ?

Bruno Legrand: En tant qu’éducateur, je ne cesse de répéter aux propriétaires de chien que ce dernier a besoin d’au moins une heure de promenade quotidienne pour se défouler, même s’ils ont un jardin. Et se bouger, c’est un bon moyen pour lutter contre le surpoids, mais aussi le stress, les troubles de l’endormissement, l’hypertension artérielle, le diabète, les maladies cardio-vasculaires et les cancers…

 

On dit aussi qu’un chien, c’est bon pour le moral, non ?

Bruno. Legrand. : Comme le chien ne juge pas et est toujours content de voir son maître, il n’a pas son pareil pour lui redonner confiance et le mettre de bonne humeur. De là à réduire, le niveau d’angoisse, la perception de solitude et donc le risque de dépression, il n’y a qu’un pas !

 

On dit même que le chien facilite les interactions sociales, c’est vrai?

Bruno. Legrand.: Je le vérifie tous les jours ! Avec un chien à ses côtés, on a toutes les chances d’être abordé par d’autres promeneurs, car le chien est un motif de discussion tout trouvé. Pour des personnes qui n’ont pas de proches à qui parler, c’est donc un bon moyen de sortir de cet isolement !

 

Des chiens sur notre lieux de travail ?

Aux États-Unis, une entreprise sur cinq autorise déjà leur présence. Il faut dire que plusieurs enquêtes ont montré que la présence d’un chien faisait baisser le niveau de stress des employés, facilitait les relations entre collègues, renforçait la cohésion du groupe, diminuait l’absentéisme et augmentait donc indirectement la productivité. Un chien, c’est aussi bon pour la santé… de l’entreprise !