Giropharm, 750 pharmaciens dans toute la France, engagés dans la qualité pour préserver le capital santé et bien-être des patients.

Diabète

Ma pharmacie *

Voyage en avion et insuline

Voyage en avion et insuline
Le 28/07/11

Des conseils simples et pratiques pour voyager en avion quand on est diabétique.

A l'aéroport


Au comptoir d’enregistrement, montrez vos documents médicaux si on vous les demande. Mettez vos médicaments dans un sac à part et assurez-vous que tous sont pourvus de l’étiquette indiquant leur nom de manière à ce qu’ils puissent être identifiés rapidement.
Si vous êtes porteur d’une pompe à insuline, vous pouvez enlever le dispositif avant les zones de contrôle : présentez-le dans votre bagage à main et remettez-le une fois arrivé dans la salle d’embarquement.
Au cas où vous ne pourriez ou ne souhaiteriez pas l’enlever, l’agent de sûreté fera une palpation et vous serez amené à lui expliquer qu’il s’agit d’une pompe à insuline (d’où l’intérêt d’avoir le certificat ou l’ordonnance).
 

Dans l'avion


Il est recommander de mettre l’insuline en cours d’utilisation et l’insuline de réserve dans votre bagage à main. Prévoyez également de l’insuline dans une valise pour vous assurer d’avoir ce qu’il vous faut en cas de perte du bagage à main.
La température de la soute est contrôlée et le produit ne risque pas de se congeler. Le fait de partager ainsi votre traitement permet d’éviter les conséquences qui seraient très fâcheuses en cas de perte ou de vol de bagage.
 

Les repas dans l'avion


Auprès de certaines compagnies, il est possible de réserver un repas spécial (pensez à en faire la demande à l'achat de votre billet ou au plus tard 72h avant le vol) et éventuellement de s’accorder avec les hôtesses sur les horaires du repas.
Buvez de l’eau en quantité suffisante, tant pour prévenir la déshydratation que les risques de phlébite.
Il est également conseillé d’effectuer quelques pas de marche de façon régulière, voire de porter des bas de contention médicale adaptés. Si vous êtes traité à l’insuline, attendez d’avoir votre plateau devant vous pour procéder à l’injection.






Le décalage horaire


Pour les destinations lointaines, il est conseillé de rester à l’heure française pendant la durée du trajet. A votre arrivée, il faut ajuster les injections (en particulier pour les insulines intermédiaires et lentes). Il peut être envisagé de supprimer une injection d’insuline rapide si la journée se raccourcit (voyages vers l’Est) et d’en ajouter une, si la journée s’allonge (voyages vers l’Ouest).
Pour des décalages courts (inférieur à 3 heures), il n’y a aucun changement à effectuer.
Demandez conseil à votre médecin.