Trouvez votre pharmacie

Vous êtes pharmacien

Envie de nous rejoindre ?

Connexion adhérents

Que faire face à une sciatique ?

Une sciatique se caractérise par une douleur au niveau du membre inférieur, plus exactement sur le trajet du nerf du même nom (Nerf sciatique, sensitif et moteur, un des plus gros et plus long de l’organisme). C’est l’inflammation de ce nerf qui en est responsable.


La douleur touche le bas du dos, l’arrière de la cuisse et peut aller jusqu’à la jambe (mollet ou côté externe), le talon et le pied. Des sensations de brûlures se manifestent parfois, sur le parcours du nerf. Il n’y a pas de signes extérieurs : ni rougeur, ni gonflement. Cette pathologie fréquente chez l’adulte jeune (30 - 45 ans), peut donner lieu à des crises aigues ou bien des signes plus discrets et intermittents. Comment réagir ? Quel type de traitement ? Faut-il conseiller le repos ou le maintien des activités ? Giropharm vous informe.

Une première crise. C’est l’intensité de la douleur et le handicap pour se déplacer, qui déterminent la conduite à tenir. Une sollicitation médicale en urgence peut être nécessaire (douleur extrême, faiblesse musculaire, perte de sensibilité, fièvre…). Face à des signes plus discrets, non permanents ou une gêne moindre, un avis médical est cependant conseillé. La recherche de la cause ou des circonstances de survenue des douleurs, leur localisation, est essentielle et va faciliter les soins au long cours.

Des causes multiples et des prises en charge variées. Lombosciatique (mal de dos associé), hernie discale, canal lombaire étroit, glissement de vertèbre, grossesse, ostéoporose, infection… peuvent être à l’origine d’une sciatique. Dans tous les cas le soulagement du patient est prioritaire et ne doit pas être uniquement médicamenteux¹

Des conseils faciles à mettre en œuvre.                                                                                                                                 
--- Pour soulager une sciatique déclarée 
La prise d’antalgique atténue la douleur (veiller à respecter la prescription ou les règles d’usage². Le repos strict prolongé

est le plus souvent déconseillé. A chacun de trouver la position qui lui convient (jambe surélevée, calage avec un oreiller…). Le maintien ou l’adaptation des activités est préférable ; une reprise progressive peut être proposée. Après l’épisode aigu, des soins de kinésithérapie (renforcement musculaire, assouplissement), et la pratique d’un sport doux adapté sont souvent conseillés (nage sur le dos).

--- Pour éviter une rechute ou nouvelle crise  L’apprentissage de bonnes postures³ au quotidien : s’asseoir, se baisser, attraper un objet, soulever une charge… est essentiel. Il est aussi indispensable de changer régulièrement de position, se lever, marcher, s'étirer. Le port d’une contention lombaire permet d’éviter de faux mouvements et soulage les tensions vertébrales, s’il y a lieu. La pratique d’une activité physique suivie est nécessaire : musculation lombaire et correction d’un éventuel surpoids. Une alimentation équilibrée facilite l’atteinte de cet objectif (5 fruits et légumes par jour, surveillance des sucres et des graisses…).

Pathologie fréquente et invalidante, la sciatique doit être prise en charge avec sérieux. Si l’état général ne s’améliore pas, si les douleurs persistent (surtout la nuit), si les rechutes se multiplient, un bilan doit être entrepris. Dans tous les cas, les mesures de prévention sont indispensables. Vous êtes concernés, vous souffrez du dos, venez demander conseil à votre pharmacien.

¹​ antalgique, anti-inflammatoire, myorelaxant…sont habituellement prescrits dans cette indication                                                                                                                               
²​ suivre la posologie mentionnée dans la notice (dose et fréquence des prises) ; ne pas dépasser la dose maximale quotidienne autorisée ; ne pas prendre plusieurs médicaments contenant la même molécule (paracétamol ou ibuprofène…) risque de surdosage                                                              
³ Activ’dos : une application conseillée par l’assurance maladie (Google play ou App store)