Imprimer

Soulager le mal de gorge

Fréquent en hiver, le mal de gorge est un symptôme le plus souvent dû à une infection virale ou bactérienne. Ce trouble non spécifique peut également exprimer une réaction allergique, l’existence d’un environnement tabagique ou pollué… 


 

Fréquent en hiver, le mal de gorge est un symptôme le plus souvent dû à une infection virale ou bactérienne. Ce trouble non spécifique peut également exprimer une réaction allergique, l’existence d’un environnement tabagique ou pollué… 

 

Quels sont les signes du mal de gorge ?

 

Symptôme banal, le mal de gorge se traduit par des signes variés : rougeur, picotement, brûlure, difficulté à avaler… Avec une douleur ressentie au niveau du pharynx et des amygdales. 
Peuvent y être associés, fièvre, nez qui coule, toux, voix enrouée…

 

Fréquent en hiver, le mal de gorge est un symptôme le plus souvent dû à une infection virale ou bactérienne. Ce trouble non spécifique peut également exprimer une réaction allergique, l’existence d’un environnement tabagique ou pollué… 

Tout comme les signes, les origines du mal de gorge sont multiples. 


Angine virale ou bactérienne ? Ai-je besoin d'un traitement antibiotique ?

 

En cas d'angine, votre pharmacien peut réaliser un Test d'Orientation Diagnostique (TROD)  pour identifier si l'origine de l'infection est bactérienne ou virale, ce qui déterminera le bon traitement à adopter.

  • Une angine virale (plus fréquente) se caractérise par une gorge rouge, un écoulement nasal, une toux sèche, suivis de fièvre modérée. La guérison est spontanée en 2 à 3  jours. 
  • Plus rare, l’angine bactérienne montre un gonflement au niveau du cou (ganglion enflé), une douleur forte et une fièvre élevée.

 

Les antibiotiques sont inefficaces sur les angines d'origine virales qui sont les plus fréquentes, il est donc important de réaliser le diagnostic dès les premiers symptômes.
Les Tests rapides d'Orientation Diagnostique sont un bon moyen pour réduire la prise d'antibiotiques et ainsi de limiter le risque que les bactéries développent une "antibiorésistance" qui les rend par la suite plus difficiles à traiter.

 

D’autres irritations peuvent être dues à des agressions extérieures (tabac, poussière, agent polluant…).


Un avis médical est vivement recommandé face à une fièvre de plus de 48h, comme chez le jeune enfant (< 30 mois), la femme enceinte ou allaitante, le sujet plus âgé. Toute persistance ou aggravation des symptômes doit être signalée.


Soulager le mal de gorge

 

Pour commencer, il faut miser sur une bonne hydratation qui permet de soulager la douleur : pensez aux boissons chaudes, infusions sucrées et adoucies au miel, inhalation, humidification de l’air, etc.
  
Dans la plupart des situations, la prise en charge est simple et privilégie un traitement local :

 

- Les collutoires qui contiennent un antiseptique parfois associé à un anesthésique (intérêt en cas de douleur) se pulvérisent au fond de la gorge et assurent une imprégnation directe des amygdales. 
- Les pastilles ou gommes à sucer, faciles à transporter peuvent compléter ce traitement. Elles renferment également antiseptique, anesthésique et parfois anti-inflammatoire (intérêt en cas d’extinction de voix). 
- Des solutions naturelles à base de racine de guimauve, de sauge (aux propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques), de thym, de citron peuvent aider à apaiser le mal de gorge

 

Il est important de choisir un produit adapté à l’âge*  (les laboratoires proposent des formes et goûts variés pour adulte ou enfant) 
Il faut également être vigilants sur le dosage en cas de prise de plusieurs formulations (collutoire et pastille par exemple…).
La voie locale n’excluant pas les interactions ou contre-indications des différents principes actifs. 


Quel que soit le traitement, un usage prolongé au-delà de 5 jours est déconseillé, afin de ne pas modifier l’équilibre microbien naturel de la gorge.


Enfin pour les fumeurs, le mal de gorge peut être une belle opportunité pour arrêter le tabac et démarrer un sevrage accompagné ! 


Symptôme fréquent et banal, le mal de gorge nécessite une prise en charge et une surveillance adaptées d'autant que les causes peuvent être très variées.
Les complications sont rares mais doivent, lorsqu'elles se présentent, donner lieu à un avis médical. Pour éviter toute contamination de l'entourage pensez à respecter les règles d'hygiène essentielles (lavage de main, etc.). 
Dès les premiers signes, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.     

                                                                                                                                                               

* Restriction d’âge et précautions d’usage sont à respecter