Portrait de Mélanie Roger

Installée à Dourges dans le Pas-de-Calais, Mélanie Roger dirige la Pharmacie des Cités. Elle est également investie dans le groupe de travail Edition qui élabore le magazine Santé Positive ainsi que les albums pour enfants Lili. Rencontre.

Les albums pour enfants autour de la mascotte Lili sont un véritable levier de fidélisation des familles.

1. Quel est votre parcours ?

Au départ, je m’étais dit « tout sauf pharma ! » car j’avais constaté à travers ma mère qui était pharmacienne que ce métier exigeait vraiment une disponibilité de tous les instants. J’ai donc d’abord commencé par des études de droit mais j’ai rapidement réalisé que c’étaient les sciences qui me passionnaient véritablement. J’ai donc intégré la faculté de pharmacie à Lille. A l’issue de mes études, j’ai commencé en tant qu’assistante dans une officine à Loos où je me plaisais vraiment. Mais au bout de 4 ans, la nouvelle titulaire de l’officine a mis en place une nouvelle organisation au sein de l’officine avec des horaires réduits, et j’ai alors choisi de m’installer à mon compte. Initialement, j’avais pour projet d’attendre la naissance de mes enfants avant de m’installer mais les circonstances m’ont finalement amené à m’installer plus tôt que prévu : je n’avais que 28 ans ! Je dirige la Pharmacie des Cités depuis 7 ans maintenant avec une équipe de 4 salariés dont une pharmacienne et trois préparatrices.

2. Quels aspects de votre métier vous passionnent le plus ?

J’adore la diversité des tâches que je suis amenée à gérer en tant que titulaire. Je jongle entre les relations humaines au comptoir, le merchandising, la gestion, les ressources humaines, le commercial, l’accompagnement santé avec la mise en place d’entretiens ciblés pour les patients ou encore l’accompagnement global du patient en coordination avec les autres professionnels de santé. Il y a aussi l’arrivée des nouvelles missions telle que la vaccination et encore les tests antigéniques cette année. Cette polyvalence est passionnante ! Il y a toujours matière à se former pour apprendre davantage quelque soient les domaines. J’apprécie enfin beaucoup la liberté que m’offre le fait d’être à mon compte, c’est un véritable atout pour concilier vie professionnelle et vie familiale.

3. Quel est votre rôle au sein du Groupe de Travail Edition de GIROPHARM ?

Nous sommes 5 pharmaciens au sein de l’équipe éditoriale à travailler sur le magazine Santé Positive et sur les albums pour enfants Lili. Ce magazine santé a pour vocation de prolonger les conseils du pharmacien et de rendre l’information santé accessible au plus grand nombre. Ces magazines jouent un rôle essentiel dans notre lien avec les patients.
Giropharm nous sollicite pour proposer ou valider des sujets d’actualité, des articles ou des dossiers santé. Nous avons aussi une mission de relecture afin de vérifier les propos scientifiques. Nos réunions de travail se tiennent tous les deux mois pour préparer les prochains numéros.
En ce qui concerne la mascotte Lili, elle permet à travers les albums de sensibiliser les enfants de façon ludique à différentes questions de santé (allergies, hygiène, protection solaire, petits bobos, nutrition, sommeil…). Nous proposons aussi des jeux, des coloriages, des applications mobiles autour de cette petite mascotte. Les enfants attendent impatiemment la suite des histoires d’un numéro à l’autre, et viennent nous les réclamer !

Cette collaboration avec les autres pharmaciens GIROPAHRM de l’équipe éditoriale est très enrichissante pour moi. C’est une façon de partager notre expérience entre confrères, de renforcer le lien avec les patients. Cette implication me permet enfin de nourrir ma curiosité pour tout ce qui touche à l’actualité pharmacologique !

4. Pourquoi avoir choisi de faire partie du groupement Giropharm ?

C’est presque une tradition familiale puisque ma mère est elle-même adhérente au groupement depuis le début des années 2000. Il se trouve que les valeurs de Giropharm correspondent par ailleurs tout à fait à l’idée que je me fais de mon métier. Giropharm nous accompagne pour défendre le rôle du pharmacien non seulement sous son aspect économique mais aussi sous son aspect humain. Pour Giropharm, le patient doit être au cœur de toutes nos démarches et je partage totalement cette façon de voir les choses.

La polyvalence du métier de pharmacien est passionnante !

5. Que vous apporte GIROPHARM au quotidien ?

Le groupement nous accompagne au quotidien sur de nombreux sujets. C’est ainsi que tous les mois nous avons des produits en promotion grâce à la puissance d’achat du groupement. Giropharm nous fournit les affiches avec les prix. C’est hyper pratique pour nous et cela dynamise notre image auprès de la clientèle. Et puis, bientôt chaque officine disposera d’un site internet grâce à Giropharm pour renforcer notre présence sur le web. Globalement, je peux dire qu’ils sont très réactifs sur tous les sujets que nous leur soumettons, aussi bien en matière de ressources humaines, de management que de merchandising, ils ont des professionnels dédiés pour chaque pôle. 4 fois par an, nous recevons la visite d’un conseiller dédié qui nous accompagne dans la vie quotidienne de l’officine. C’est vraiment un accompagnement personnalisé en fonction de nos besoins. Et puis, nous avons accès tout au long de l’année à de nombreuses formations qui s’adressent aussi bien aux titulaires qu’aux équipes officinales. Ce sont des formations qui peuvent aborder par exemple la prise en charge globale et personnalisée d’un patient avec notamment les façons de s’adapter à la personne qu’on a en face de soi. Cet aspect relationnel est essentiel dans notre métier mais il ne nous est malheureusement pas du tout enseigné en faculté de pharmacie.

Partager sur :